À LA UNE Service

KGS fête les diplômés de ses différentes classes terminales

Rabat – L’école Khalil Gibran School (KGS) a organisé, samedi à Rabat, une cérémonie de remise de diplômes aux étudiants de toutes les classes terminales, célébrant par la même occasion, la richesse de ses cursus et la diversité de ses jeunes étudiants.

École marocaine à vocation internationale, comme l’a indiqué son président et fondateur, Fouad Lyoubi dans une déclaration à la MAP, KGS, qui dispense un enseignement en anglais, en arabe et en français, autorisé par le ministère de l’Éducation nationale.

M. Lyoubi a indiqué, à cette occasion, que « l’école organise, avec beaucoup de fierté, la cérémonie de remise de diplômes pour les élèves de toutes les classes terminales », précisant qu’il s’agit des étudiants « en fin de cursus primaire, collégial et secondaire ».

S’exprimant à l’ouverture de la cérémonie, M. Stephen Sibthorpe, directeur de l’éducation au sein de l’établissement scolaire a mis l’accent sur les nombreux défis auxquels fait face le secteur de l’éducation dans le monde, dont la croissance démographique, les changements climatiques et la situation de la production alimentaire, appelant les diplômés à user de leur potentiel pour relever les challenges actuels et futurs.

Par ailleurs, M. Sibthorpe a invité les jeunes étudiants « à faire preuve d’imagination et d’innovation pour contribuer à la dynamique locale et nationale, tout en apportant un impact réel en faveur d’un monde meilleur ».

De son côté, Ann Harris, professeur d’éducation internationale à l’université de Huddersfield au Royaume-Uni, a souligné  l’importance de la progression dans la mesure où elle « oblige à consolider les acquis et à répondre, de différentes manières, aux nouveaux challenges ».

Si le changement est « excitant » et « angoissant », dit-t-elle, il demeure, toutefois, une excellente occasion pour pousser la réflexion, notamment sur soi et son devenir, ajoutant à ce propos que « la prise de conscience et la compréhension se trouvent dans l’apprentissage, dans la connaissance et l’expérience ».

L’apprentissage dans ce contexte, affirme Mme Harris, ne se limite pas uniquement à ce que l’on retient dans les salles de classe, il s’acquiert aussi à travers « les relations, les amitiés, les recherches, les lectures, les discussions et les réflexions ».

Dans ce sens, elle a noté que cet apprentissage peut, en réalité, « nous apprendre davantage sur nous-mêmes et sur les personnes que nous pouvons, ou peut-être, devrions être ».

La cérémonie, qui s’est déroulée en présence des parents et proches des élèves, ainsi que de l’ensemble du corps professoral, a été ponctuée par les témoignages d’anciens étudiants qui ont, tour à tour, fait par de leur expérience au sein de KGS.

D’autre part, les petits élèves de la chorale se sont prêtés à des spectacles de chant et de danse, au grand bonheur de l’assistance.

Fondée en 1986, Khalil Gibran School s’est imposée en pionnière au Maroc grâce à son programme éducatif international riche et diversifié où deux systèmes, marocain et britannique, se côtoient et se complètent.

En privilégiant la formation en groupes restreints, l’école est en mesure d’assurer un enseignement adapté aux besoins de chaque élève avec un aménagement des salles de classes et des activités mises en place incitant à l’échange, à la découverte et à la compréhension des cultures.

Sa pédagogie humaine et authentique offre un environnement quasi-familial pour les élève. Cette école qui se veut « dynamique et diversifiée, adaptée et personnalisée et axée sur les compétences nécessaires pour le futur », a élargi son réseau avec un deuxième campus à Marrakech.

Voir aussi:

Les smartphones Honor commercialisés au Maroc

admin-hakim

PLF2019 : La privatisation devrait générer entre 5 et 6 milliards de dirhams

Naji

Le Maroc à la conquête du marché touristique scandinave

Badr Bouhania