• Accueil
  • À LA UNE
  • 1ère édition du Prix Bank Al-Maghrib pour la recherche économique et financière : trois lauréats primés
À LA UNE

1ère édition du Prix Bank Al-Maghrib pour la recherche économique et financière : trois lauréats primés

Trois candidats ont été primés, jeudi à Rabat, lors de la cérémonie de remise des prix de la première édition du Prix Bank Al-Maghrib (BAM) pour la recherche économique et financière” qui s’est tenue sous la présidence du Wali de BAM , Abdellatif Jouahri.

Il s’agit du Prix d’excellence décerné à Mme Ilhame Lagrine, pour son travail de recherche “Crises de Sudden Stops à travers les pays et les décennies”, du Prix d’encouragement, attribué à Mme Salma Slimani, pour son travail de recherche “Les effets des chocs budgétaires et monétaires sur l’économie marocaine : Estimation d’un modèle DSGE”, et du Prix coup de cœur, décerné à M. Ahmed Stitou, pour son travail de recherche “Banque, Monnaie et Taux optimal des réserves obligatoires”.

Le travail de Mme Lagrine a été réalisé dans le cadre de sa thèse de doctorat soutenue à l’Université de Rennes I, celui de Mme Slimani a été réalisé dans le cadre de sa thèse de doctorat soutenue à l’Université Mohammed V Rabat, alors que le travail de M. Stitou a été réalisé dans le cadre de sa thèse de doctorat soutenue à l’Université Paris II : Panthéon – Assas.

Intervenant lors de cette cérémonie, M. Jouahri, a souligné que “cette initiative fait partie de notre stratégie d’ouverture et de coopération avec le monde académique que nous avons mise en place ces dernières années avec passion et détermination”.

Elle s’inscrit aussi dans le cadre de la politique RSE de la Banque, qui incarne ses valeurs éthiques et réaffirme son engagement et sa contribution aux objectifs de développement durable, a-t-il ajouté, notant qu’à travers cette distinction, la Banque souhaite ainsi récompenser non seulement les travaux réalisés par les jeunes chercheurs mais aussi valoriser les laboratoires et les centres de recherche au sein desquels ils ont réalisé leurs thèses de doctorat.

Dans ce sens, M. Jouahri a mis en exergue le rôle important joué par la communauté des chercheurs, dont les travaux permettent d’apporter rigueur et objectivité aux débats, d’ouvrir de nouveaux champs d’investigation et d’inspirer les analyses et les actions des décideurs, dans le cadre des mutations profondes que traverse le monde, en lien notamment avec le changement climatique, la fragmentation géopolitique et la transformation numérique.

Revenant sur le processus de sélection, qui a été mené en trois étapes, le Wali de BAM a précisé qu’une première présélection a été faite sur la base des critères relatifs à l’intérêt de la thématique, l’originalité de la méthodologie d’approche et la pertinence des résultat, puis une analyse du contenu des 20 travaux présélectionnés a donné lieu à une liste restreinte de cinq candidats.

Enfin, a-t-il soutenu, le Jury du prix, composé du directeur général de BAM et de personnalités de haut niveau, a sélectionné les lauréats du Prix sur la base des évaluations du Comité de lecture et des présentations effectuées par les candidats conviés à un workshop interne organisé à cet effet en février dernier.

Pour cette première édition, 49 contributions ont été reçues suite au lancement de l’appel à candidature en juillet 2022, ouvert aux jeunes chercheurs marocains ayant soutenu leurs thèses de doctorat en économie ou en finance dans des établissements d’enseignement supérieur marocains ou étrangers.

S’inscrivant dans le cadre des orientations de la politique RSE de la Banque, ce Prix vise à soutenir la recherche dans les domaines liés aux missions de BAM, à renforcer les synergies avec le monde académique et à contribuer au rayonnement de la recherche économique et au développement de l’écosystème de recherche à l’échelle nationale.

Voir aussi:

Ahmed El Bahri nommé PDG d’ELSAN Maroc

Youness AKRIM

Cinq régions abritent 72% des âgés de 15 ans et plus

Bassma RAYADI

Wafasalaf : Driss Fedoul, nouveau Président du Directoire

Manal Ziani