À LA UNE

« 24H de chirurgie holographique », les 9 et 10 Février

MDJS NT7ARKO W NKTACHFO

Casablanca,  L’émission « 24 heures de chirurgie holographique », tenue les 9 et 10 février et diffusée en continu sur https://aka.ms/24h, présente en direct des chirurgies préenregistrées de 13 pays, dont le Maroc, assistées par la technique HoloLens 2, une solution de réalité mixte.

L’événement qui représente un tour du monde de chirurgie assistée par la réalité mixte vise à montrer la maturité de la solution du Casque Hololens, utilisée quotidiennement par les chirurgiens et les cliniciens du monde entier.

Lors d’une table ronde virtuelle, organisée mardi et dédiée au lancement de cette émission, Othman Chiheb, Responsable Produit Hololens France chez Microsoft, est revenu sur les contours de la technologie de la réalité mixte « Hololens » qui est une combinaison de deux réalités immersives, à savoir la réalité augmentée dont l’usage est aujourd’hui démocratisé et la réalité virtuelle, qui permet une immersion totale dans un monde virtuel.

C’est dans ce sens qu’il a souligné que le casque Hololens, qui s’inscrit dans le cadre de cette technologie de réalité mixte, permettra de projeter des hologrammes, et en même temps de garantir aux usagers une interaction avec leurs champs de vision, tout en ayant une vue parfaitement claire sur leurs environnements physiques.

Selon lui, cette nouvelle forme de technologie de réalité mixte redéfinit les champs de l’innovation, ainsi que nos manières de collaborer, de former et d’apprendre dans divers secteurs notamment l’éducation, la grande distribution, et l’industrie lourde, tout en soulignant l’utilité de cette technologie particulièrement pour le secteur de la santé.

De son côté, le médecin chef du pôle de chirurgie orthopédique à l’hôpital militaire d’instruction Mohammed V – Rabat et Professeur d’enseignement supérieur à la faculté de médecine de Rabat, Chagar Belkacem, a indiqué que la chirurgie assistée par casque « HoloLens 2 » et en réalité augmentée permet aux chirurgiens au cours de leurs interventions de visualiser en hologramme, manipuler et planifier le déroulement du programme opératoire.

Il s’agit également de partager, en temps réel, leur champ de vision avec leurs confrères à distance et bénéficier ainsi de leur expertise sur les différents cas cliniques et de former à distance leurs confrères en leur apportant un enrichissement aux pratiques chirurgicales.

Pour sa part, Abderrahim Rafaoui, Professeur en chirurgie traumatologique et orthopédique à CHU Ibn Rochd de Casablanca et Professeur à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca, a fait savoir que cette solution permet de définir une stratégie de l’acte chirurgical, et élargir la vision du chirurgien pour avoir plus de précision, réduire la marge du risque médical, ainsi que de pouvoir communiquer et échanger pour faire intervenir d’autres acteurs au sein du même acte chirurgical.

Les solutions de réalité mixte permettent aux chirurgiens d’améliorer leurs compétences et de réaliser des opérations plus efficacement, a-t-il dit, notant qu’il s’agit d’une nouvelle façon de travailler pour les chirurgiens et représente une nouvelle ère pour les soins de santé.

« Cette solution va changer la manière dont nous opérons. Elle est utilisée dans un objectif de formation pour nos futurs chirurgiens et pour l’assistance à distance », a souligné le professeur.

Au cours de cet événement, les chirurgiens interagiront avec les images anatomiques de leurs patients dans des hologrammes projetés en temps réel dans la salle d’opération et auront accès à des tutoriels interactifs pendant les opérations. Ils seront également en contact avec leurs pairs d’autres pays pour partager les meilleures pratiques.

En parallèle, des experts et des clients du monde entier participeront à des tables rondes et des entretiens sur l’impact de l’innovation dans le secteur des soins de santé. C’est l’occasion de montrer comment les technologies Microsoft et notre écosystème de partenaires modifient la collaboration dans le domaine des soins de santé.

Retransmis dans le monde entier pendant 24 heures, l’événement a, en complément, donné lieu à une quinzaine de tables rondes et près de vingt-cinq entretiens pour comprendre les apports de la technologie à la pratique chirurgicale et dessiner les contours de la médecine du futur.

Plus de 60 spécialistes et experts du domaine de la santé ont ainsi discuté des atouts de la réalité mixte, de l’intelligence artificielle et plus globalement de l’innovation technologique pour leur discipline. En France, ces panels ont également été l’opportunité de souligner l’importance du développement de la e-santé ou encore de présenter le futur de la formation dans le domaine de la santé.

Voir aussi:

Entreprises/Relance: La BAD accorde 120 M€ au Maroc

Hicham Louraoui

CESE: Accélération de la transformation numérique de l’administration

Sara Ouzian

La Fondation Phosboucrâa célèbre les gagnants de la 1ère édition de « Dakhla Business Challenge »

Naji