• Accueil
  • À LA UNE
  • Accord d’Agadir: atelier de formation au Caire sur l’antidumping
À LA UNE

Accord d’Agadir: atelier de formation au Caire sur l’antidumping

MDJS CHALLENGE VIRTUEL 728 X 90
Sbah Nor
CAMPAGNE ADD

Le Caire – Un atelier de formation sur la question de l’antidumping dans les pays membres de l’accord d’Agadir (Maroc, Jordanie, Tunisie et Egypte) a ouvert ses travaux mardi au Caire.

Organisé par l’unité technique de l’Accord d’Agadir, cet atelier de formation de deux jours, dédié aux cadres des ministères du commerce et de l’industrie, vise à mettre l’accent sur les mécanismes antidumping pour protéger la production nationale contre l’inondation des marchés nationaux par des produits étrangers à des prix très bas.

Le Maroc est représenté à cet atelier par Mme Chadia Moublad, cheffe du service de la protection du commerce et de la normalisation au ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, et Mme Hind Benmoussa, chargée des enquêtes au sein du service du règlement des contentieux relevant du même département.

Cet atelier a pour objectif de mettre la lumière sur les mécanismes liés à la lutte contre le dumping sur les plans multilatéral et régional. Il s’agit également de l’organisation d’exercices pratiques de simulation pour développer les expertises dans ce domaine.

Ce conclave vise aussi à renforcer les efforts déployés pour garantir les droits des acteurs économiques et des investisseurs dans les pays de l’accord d’Agadir.

S’exprimant à cette occasion, le Directeur exécutif de l’Unité technique de l’Accord d’Agadir, Fakhri Hazaima, a souligné que l’objectif de cette formation est d’approfondir les connaissances sur les mécanismes antidumping dans le domaine du commerce extérieur.

Et d’ajouter que l’accord d’Agadir vise la libéralisation complète du commerce extérieur entre les pays membres et la promotion des investissements internes et externes, ainsi que l’intégration économique et le développement du partenariat commercial et économique avec les pays européens voisins sur la rive nord de la Méditerranée.

M. Hazaima a également passé en revue l’avancement des actions du « comité de lutte contre le dumping et des mesures préventives » concernant les négociations entre les Etats membres de l’Accord d’Agadir et l’organisation de sessions et d’ateliers de formation.

Au menu de cet atelier, l’appréhension du concept de dumping et de la procédure de dépôt d’une plainte antidumping, le taux d’exportation et son calcul, entre autres.

Cet atelier a été précédé d’une réunion du comité de lutte contre le dumping et des mesures préventives, les 23 et 24 décembre, consacrée à l’élaboration d’un guide unifié entre les Etats membres en matière de dumping.

La réunion a été également l’occasion de discuter des actions futures du comité, dont la coordination des positions lors des forums internationaux entre les Etats membres de l’Accord au sujet de questions portant sur l’antidumping et la protection de la production nationale contre les pratiques commerciales nuisibles.

L’Unité technique de l’Accord d’Agadir qui fait office de secrétariat général et dont le siège est basé à Amman, compte actuellement quatre Etats membres, en l’occurrence le Maroc, la Tunisie, la Jordanie et l’Egypte. Elle doit connaitre l’adhésion, prochaine, de la Palestine et du Liban.

L’accord d’Agadir, lancé à l’initiative du Maroc, a été signé le 25 février 2004 et entré en vigueur le 6 juillet 2006, alors que sa mise en application effective remonte au 27 mars 2007.

Voir aussi:

BVC: performance hebdomadaire (12-15 novembre) dans le vert

Mohammed HAMIDDOUCHE

Hit radio active un plan de continuité de service

Mohammed HAMIDDOUCHE

La SNEP améliore son CA à fin septembre

Hicham Louraoui