À LA UNE Communication financière

Accroissement du déficit commercial à fin février

Rabat – Le déficit commercial s’est aggravé de 2% à fin février 2020 pour s’établir à plus de 31,01 milliards de dirhams (MMDH) contre 30,4 MMDH à la même période de l’an dernier, indique l’Office des changes.

En effet, les échanges commerciaux au titre des biens ont enregistré à cette date un accroissement des importations (+1,06 MMDH) plus important que celui des exportations (+ 452 MDH), explique l’Office des changes qui vient de publier ses indicateurs des échanges extérieurs, notant que le taux de couverture s’est établi à 60,9%.

La hausse des importations de biens est due à l’augmentation des importations de produits énergétiques (+874 MDH), des achats de produits alimentaires (+724 MDH), de biens d’équipement (+724 MDH) et de produits finis de consommation (+423 MDH). En revanche, les importations de demi produits et de produits bruts ont baissé respectivement de 736 MDH et 895 MDH.

S’agissant des exportations, elles se sont établies à fin février 2020 à 48,24 MMDH contre 47,79 MMDH un an auparavant (+0,9%), souligne l’Office qui précise que cette hausse fait suite à l’accroissement des exportations notamment des secteurs de l’automobile (+3,4% à 13,92 MMDH), du textile et cuir (+2,9% à 5,92 MMDH), de l’industrie pharmaceutique (+9,4% à 187 MDH), des phosphates et dérivés (+0,1% à 6,61 MMDH).

En revanche, les ventes des secteurs de l’électronique et de l’aéronautique ont enregistré des baisses respectives de 302 MDH et 105 MDH.

Par ailleurs, la balance des échanges de services a affiché un excédent en baisse de 1,8% à 12,52 MMDH à fin février 2020, note la même source, expliquant cette évolution par la hausse des importations de 7,7%, plus importante que celle des exportations (3,3%).

Voir aussi:

BVC: la performance hebdomadaire (20-24 avril) en baisse

Lhassan Essajide

S2M dégage un CA semestriel en repli de 4%

Hicham Louraoui

Al Omrane lance un premier appel public à l’épargne au Maroc

Naji