À LA UNE

Afrique Subsaharienne: La croissance prévue à 3,1% en 2021

CAMPAGNE MDJS 07-2021 – emp 01
CAMPAGNE CMA CGM
Campagne ONMT Ntla9aw f bladna

Casablanca – L’Afrique Subsaharienne devrait enregistrer, sur une échelle collective, une croissance économique de l’ordre de 3,1% en 2021, après une récession de 3% en 2020, selon les prévisions d’Attijari Global Research (AGR).

Ce niveau est nettement inférieur à la moyenne long terme 2010-2019 qui était de 4,2%, constate AGR dans son dernier Research Report intitulé « Economies de l’Afrique Subsaharienne: Quel comportement face au choc Covid-19? », estimant que le retour vers les niveaux de PIB de 2019 serait constaté à partir de 2022.

« On ne devrait pas connaître d’énormes disparités parmi la masse des pays subsahariens », fait remarquer la société de recherche, ajoutant que la médiane de croissance serait proche de la moyenne de 3%.

Ces perspectives sont exposées davantage à des risques baissiers plutôt que haussiers en fonction de l’évolution sanitaire et dans une moindre mesure à la capacité d’accès à des financements externes pour alimenter la relance.

La capacité de reprise relèvera également du comportement des prix des matières premières autant qu’une relance de la demande intérieure par un rebond de la consommation et une reprise des investissements, indique la même source.

La reprise serait davantage ressentie chez les économies diversifiées, souligne la note, relevant que les pays pétroliers devraient observer un temps de latence.

Quant aux perspectives des principales économies de la Région, le Nigeria devrait enregistrer une récession de 3,2% après une croissance limitée à 1,6% en moyenne durant le triennat 2017-2019.

Cette contre-performance, selon AGR, est attribuable à une baisse du PIB pétrolier qui représente 8% du PIB global, combinée à l’impact des mesures de confinement sur le secteur des services.

La croissance de l’économie sud-africaine devrait rebondir en 2021 à 3,1% puis à 2% en 2022, « des niveaux insuffisants pour effacer les pertes subies en 2020 », fait observer AGR, rappelant que les perturbations de la pandémie ont touché des domaines clés de cette économie notamment les secteurs minier, manufacturier, construction, transport et télécoms.

L’Éthiopie, seule grande économie à éviter la récession à 2020, ne pourrait renouer avec son niveau de croissance pré-Covid qu’à partir de 2022, d’après AGR.

L’Afrique Subsaharienne réunit autour de 48 pays avec plus d’un milliard d’habitants, soit 13% de la population mondiale. Son taux de croissance démographique est de 2,7% contre une moyenne internationale de 1,1%.

Le scope de Afrique Subsaharienne retenu par AGR regroupe l’ensemble des pays d’Afrique exclusion faite des 6 pays de l’Afrique du Nord que sont le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Lybie, l’Egypte et la Mauritanie.

Voir aussi:

Iberia: nouvelle desserte entre Madrid et Fès

Youness AKRIM

Le foncier industriel au service de l’Automobile

Youness AKRIM

Covid-19: Modalités de versement des dons au Fonds spécial

Safaa BENNOUR