À LA UNE

Agriculture: 2020, le début d’une décennie plus verte

Par : Maria MOUATADID

Rabat – Au cours de cette dernière décennie, le secteur agricole, reconnu comme étant un secteur clé pour favoriser davantage la croissance future du pays, a enregistré, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, des avancées très remarquables sur tous les niveaux.

Dès lors, dans ce domaine, force est de souligner que l’agriculture au Maroc occupe une place incontournable sur les plans économique, social et environnemental. Contributeur majeur au PIB national, il s’agit du secteur pourvoyeur d’emplois le plus important du pays.

Au Maroc, l’année 2020 a marqué l’entame d’une décennie d’un vert très vif avec le lancement par le Souverain le 13 février dernier à la province de Chtouka Ait Baha de la stratégie de développement du secteur agricole baptisée « Génération Green 2020-2030 », qui vise à façonner finement la stratégie agricole du Royaume dans les dix années à venir.

Cette nouvelle feuille de route, qui intervient en application des Hautes Instructions Royales, s’inscrit dans le cadre de la poursuite du processus de l’évaluation objective macroéconomique et sociale du Plan Maroc Vert (PMV) avec l’ensemble des acteurs opérant dans le secteur, à même de conforter les acquis et poursuivre la dynamique de développement via des actions plus adaptées.

Traduisant une réflexion globale pour stimuler le développement du secteur agricole, cette stratégie s’articule autour de deux axes principaux à savoir, la valorisation de l’élément humain, en mesure de jouer un rôle majeur dans l’équilibre socio-économique du milieu rural, et la poursuite de la dynamique de développement du secteur.

Pilier du monde rural, l’agriculture s’est peu à peu consolidée. Le Royaume dispose certainement d’atouts forts pour développer les infrastructures agricoles en ce milieu dans les prochaines années, condition sine qua none pour la transformation du secteur. Sa dimension sociale est majeure: l’agriculture constitue le principal secteur employeur du Maroc et la composante phare de création de richesse et de développement.

Ambitionnant l’essor d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, « Génération Green 2020-2030 » a pour objectifs de baisser le taux de chômage avec la création de 350.000 postes d’emplois en milieu rural au profit des jeunes, la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives, outre la mise à disposition du secteur de moyens modernes.

Œuvrant à l’émergence d’une nouvelle génération de classe moyenne agricole (350.000 à 400.000 ménages), ce successeur du PMV vise l’amélioration des revenus des agriculteurs, la généralisation de l’assurance agricole et la mise en place d’un cadre spécial pour l’agriculteur lui permettant de bénéficier des services de protection sociale.

Elle prévoit également la consolidation des filières agricoles avec la multiplication de la valeur des exportations marocaines pour atteindre 50 à 60 milliards de dirhams (MMDH) et le PIB agricole pour atteindre 200 à 250 MMDH à l’horizon 2030 ainsi que l’amélioration des process de distribution des produits à travers la modernisation de 12 marchés de gros et des marchés traditionnels.

De même, cette nouvelle stratégie, qui s’étale jusqu’en 2030, vise le renforcement de la résilience et la durabilité du développement agricole, ainsi que l’amélioration de la qualité et de la capacité d’innovation, prévoyant dans ce cadre l’octroi d’autorisation à 120 abattoirs modernes et le renforcement du contrôle sanitaire.

Hier comme aujourd’hui, l’agriculture au Maroc, qui est amplement engagé dans une politique d’ouverture, joue un rôle déterminant dans la dynamique de développement des liens avec les marchés extérieurs et le reste de l’économie.

Le rayonnement vert du Royaume a pris des dimensions encore plus étendues dans plusieurs pays. Face à la pandémie du Covid-19 qui a touché le monde entier, le constat était clair: le secteur agroalimentaire, un des piliers de l’économie nationale, avait un rôle central dans la sécurité alimentaire et ainsi dans la vitalité économique du territoire. Le secteur a fait des progrès notables au niveaux de toutes les productions, animales et végétales.

Le Royaume poursuit ainsi sa révolution verte et s’impose comme un modèle incontournable à suivre notamment par plusieurs pays du continent africain.

Voir aussi:

AWB et EXIM Bank of China signent un MoU

Hicham Louraoui

Bourse de Casablanca: Kamal Mokdad président du CA

Hassnaa EL AKKANI

Lomé: BCP présente l’offre « Trade advance »

Hicham Louraoui