• Accueil
  • À LA UNE
  • Aïd El-Fitr/Pâtisserie: un régal pour les yeux et le palais !
À LA UNE Service

Aïd El-Fitr/Pâtisserie: un régal pour les yeux et le palais !

Par: Yosra BOUGARBA.

A l’approche de l’Aïd El-Fitr, qui marque la fin de jeûne, les pâtisseries se mobilisent d’arrache-pied pour préparer une variété de gâteaux, traditionnels et modernes, qui sont un régal aussi bien pour les yeux que pour le palais.

Déterminés à satisfaire leur clientèle même la plus exigeante, les chefs-pâtissiers, qui n’ont même pas le temps de reprendre leur souffle avec les préparations des ch’hiwat spécial Ramadan, retroussent leurs manches et remettent les mains à la pâte en veillant à sélectionner avec le plus grand soin les meilleurs ingrédients, avec une attention particulière au moindre détail, pour confectionner des délices de qualité qui font appel à tous les sens.

Les senteurs envoûtantes de ces plaisirs sucrés chatouillent les narines même des passants, évoquant une ambiance de fête et de retrouvailles chaleureuses et conviviales avec la famille et les amis autour d’une table garnie de gâteaux assortis accompagnés généralement d’un bon thé à la menthe.

A l’entrée de la pâtisserie, les couleurs des galettes agencées dans les vitrines qui enchantent, font voyager dans le temps et ravivent des souvenirs d’enfance et d’innocence et des moments nostalgiques de partage et de bonheur avec ses êtres les plus chers.

Dans ce sillage, Youssef, chef-pâtissier chez la boulangerie-pâtisserie-traiteur “Amaya” fait savoir que pour les pâtisseries servies, que ça soit la pâtisserie marocaine ou française, il veille à préparer des mélanges faits maison qui vont plaire aux clients avec des prix à la portée de tous.

Des produits terroirs, comme le miel, les amandes et les noix sont utilisés pour la pâtisserie marocaine alors que pour la pâtisserie française, des ingrédients à l’instar du safran, du thym et du basilic sont intégrés, a-t-il confié à la MAP.

A l’occasion de l’Aïd El-Fitr, “Amaya” propose une offre variée de gâteaux marocains connus, notamment les cornes de gazelles, Feqqas, Ghriba, boules de coco fondant (Richbond)… qui font le bonheur des petits et des grands, même les plus gourmands.

Le compte à rebours est lancé… le papotage des clients qui affluent devant les vitrines des pâtisseries, les téléphones qui sonnent et les notifications de messages reçus sur les comptes sur les réseaux sociaux des pâtisseries … un prélude à l’ambiance festive de l’Aïd El-Fitr.

Alors que plusieurs clients préfèrent se déplacer chez leur pâtisserie préférée pour se procurer leurs galettes de l’Aïd, plusieurs autres optent pour des commandes faites via instagram ou par téléphone avec une option de retrait en boutique ou de se faire livrer chez soi-même.

Commander les gâteaux via instagram: une tendance qui s’installe ?

Selon Nadia Abboud, la propriétaire de “Amaya”, doté d’un compte instagram actif, une grande partie de la clientèle choisissent de passer leurs commandes via instagram alors qu’une autre catégorie opte pour le téléphone, et demandent souvent la livraison à domicile, au lieu de faire leurs achats “the old way” directement au magasin.

Les clients se réfèrent aux photos postées sur les réseaux sociaux de gâteaux et de pâtisseries pour passer leurs commandes, a-t-elle poursuivi, confirmant la tendance d’achat sur internet que les consommateurs s’approprient de plus en plus, devenant une habitude et un réflexe adoptés pour tout achat, notamment avec l’attrait de la livraison à domicile qui fait gagner du temps surtout dans une période qui connait une plus grande demande.

Et de noter que les réassorts de plateaux de gâteaux, sablés ou aux amandes, publiés sur le compte instagram de la pâtisserie connaissent un fort engouement, au dépens de la possibilité de composer son plateau soi-même ou d’acheter au kilogramme.

Interrogée sur les préparations pour l’offre des gâteaux et galettes spéciale Aïd, elle a fait savoir qu’elles ont commencé environ une semaine avant l’Aïd, alors que l’afflux des commandes a connu, jusqu’à ce jour, son pic le 26ème jour du mois sacré (Laylat Al Kadr).

La fête de l’Aïd El-Fitr se veut une opportunité pour les professionnels de la pâtisserie pour montrer ce qu’ils ont à offrir et décorer les vitrines avec des délices…et pourquoi pas aussi orner les fils d’actualité sur les réseaux sociaux, dans une période de fête durant laquelle les ventes de gâteaux cartonnent.

Voir aussi:

Marché monétaire: Creusement du déficit de liquidité bancaire

Yosra BOUGARBA

Huawei et l’ONEE renforcent leur partenariat pour maximiser l’intégration des EnR dans le système électrique marocain

Le dirham se déprécie de 4% face à l’euro

Sara Ouzian