À LA UNE Produits Entreprise

Artisanat: les exportations en hausse de 38%

MDJS NT7ARKO W NKTACHFO

Les exportations d’artisanat poursuivent la progression enregistrée lors du 1er trimestre marquant un très bon taux d’accroissement à fin avril dernier qui atteint 38% par rapport à la même période de 2020, totalisant 272,1 millions de dirhams.

Cette prouesse des exportations s’explique par la forte impulsion qu’elles ont connue au mois d’avril 2021, où elles se sont quadruplées par rapport au mois d’avril de l’an dernier, indique un communiqué du ministère du Tourisme, de l’Artisanat du Transport aérien et de l’Économie sociale.

S’agissant des familles de produits qui ont connu des progressions considérables au cours des quatre premiers mois de 2021, le ministère précise que la dinanderie détient toujours le meilleur score, soit un taux de croissance de 341% par rapport à la même période de 2020, suivie des produits de la catégorie « Divers » en hausse de 158%.

Les couvertures sont également en progression, à travers un taux de 131%, et enfin le fer forgé dont le chiffre d’affaires à l’export a augmenté de 110%.

La demande internationale s’est également accrue pour d’autres familles de produits d’artisanat, quoiqu’à un rythme moins accentué, note le communiqué, ajoutant qu’il s’agit de la vannerie, la maroquinerie, la poterie-pierre et les articles chaussants, avec des taux respectifs de 75%, 68%, 42% et 35% par rapport aux quatre 1ers mois de l’année précédente.

Pour ce qui est des parts de contribution au chiffre d’affaires global à l’export, la poterie-pierre maintient sa position avec la principale part (26%), suivie de la famille « Divers » qui passe à 18%, la vannerie dont la part augmente à 11% et les couvertures à 10%.

Concernant les meilleures villes exportatrices, Essaouira, Agadir et Kénitra continuent à se démarquer en termes d’évolution de leurs chiffres d’affaires à l’export.

Ainsi, la ville d’Essaouira voit ses exportations augmenter 15 fois plus à fin avril 2021 en comparaison avec la même période de 2020, Kénitra 6 fois et Agadir 5 fois.

Marrakech dénote également d’un bon dynamisme en doublant ses exportations (106%), ajoute le communiqué, notant que Rabat, Nador et Casablanca marquent aussi de bonnes évolutions de l’ordre de 81%, 78% et 55% respectivement.

En termes de contributions au chiffre d’affaires global à l’export, c’est toujours Casablanca qui prédomine le reste des villes exportatrices avec une part de 49%, et Marrakech (33%). Ces deux villes continuent à s’accaparer l’essentiel des exportations des produits artisanaux (82%).

Par destination, les exportations vers les USA marquent une très bonne reprise en raison de leur excellente performance durant le mois d’avril 2021, avec le chiffre d’affaires à l’export triplé par rapport au même mois de 2020.

Le marché nord-américain évolue ainsi positivement durant les quatre premiers mois de 2021 à travers le Canada, avec un taux d’évolution de 68%, et les USA avec un taux de croissance de 10%, comparé à la même période en 2020.

Le continent européen, quant à lui, renforce sa progression et marque un taux d’évolution de 72% pendant la période janvier-avril 2021.

La Belgique et la France sont les pays européens ayant fait preuve des meilleures prouesses, 124% et 93% respectivement, suivies de la catégorie « Autres pays d’Europe », de près 87%, notamment les pays scandinaves.

D’autres marchés européens tels que le marché allemand, hollandais et italien améliorent également leurs importations d’artisanat marocain en marquant des progressions positives, avec des taux respectifs de 71%, 52% et 49%.

L’Australie se démarque également à travers un taux d’évolution de 242% et ce, malgré sa contribution au chiffre d’affaires global à l’export qui reste modeste (3%).

Pour sa part, le Japon manifeste toujours une forte demande pour les produits artisanaux marocains et marque une bonne croissance (89%) durant la période janvier-avril 2021.

En termes de parts, trois marchés continuent à absorber 90% du chiffre d’affaires global à l’export, en l’occurrence l’Europe avec une part qui passe à 48%, la France en tête (17%), les USA avec une contribution de 26% et le marché arabe dont la part est de 16%.

Voir aussi:

Fenie Brossette: le CA recule de 18,5% au T1-2020

Lhassan Essajide

Dette extérieure publique: Encours de 374,3 MMDH en 2020

Hicham Louraoui

Sociétés cotées: le CA global en hausse de 1,3%

Youness AKRIM