À LA UNE Bourse Communication financière

BKGR: Le Scope 40 prévu à 6,7% en 2022

BMCE Capital Global Research (BKGR) anticipe une progression des revenus de son Scope 40 de 6,7% à 240,8 milliards de dirhams (MMDH) par rapport à 2021.

Cette évolution intègre, notamment, une amélioration de 4,1% à 55,8 MMDH du produit net bancaire (PNB) des financières et une hausse de 7,9% à 165,8 MMDH du chiffre d’affaires des industries, précise BKGR dans son dernier « Forecast 2022-2023 ».

Au niveau des industries, la bonification des revenus serait de 7,9% à 165,8 MMDH intégrant l’impact des tensions inflationnistes que devraient partiellement répercuter les opérateurs cotés sur les prix de vente.

En 2023, les analystes prévoient une progression du chiffre d’affaires de +2,6% 170 MMDH, attribuable au bon comportement des Blue Chips, notamment Label Vie, Taqa Morocco et Totalenergies Marketing Maroc.

S’agissant des financières, BKGR prévoit un PNB cumulé en hausse de +4,1% à 55,8 MMDH suite essentiellement à l’amélioration attendue de 4,6% de la marge d’intérêt. En effet, celle-ci devrait accompagner la dynamique commerciale escomptée, portée principalement par les crédits de trésorerie dans un contexte économique toujours marqué par un attentisme en matière d’investissement.

Pour leur part, la marge sur commissions et le résultat sur opérations de marché devraient progresser de +5% et de +3% respectivement.

Ainsi, BKGR anticipe une appréciation du PNB de près de 4,5% 58,4 MMDH, en raison de la bonne tenue anticipée de l’ensemble de ses composantes (+5% pour la MI et +5,3% pour la MC) dans un contexte marqué par une reprise davantage soutenue de l’activité, notamment des crédits aux investissements.

Concernant les assurances, BKGR table sur une progression de 5,1% 19,2 MMDH en 2022 intégrant une amélioration de 7,6% du CA Vie, grâce notamment à une montée en puissance de l’épargne en Unités de compte et une hausse limitée de 3% du CA Non-Vie, liée au ralentissement escompté du rythme de croissance du CA automobile en raison de la décélération attendue des ventes suite à la pénurie de semi-conducteurs.

Pour 2022, la note prévoit une amélioration de 6,3% des primes acquises nettes à 20,4 MMDH qui s’explique par une reprise attendue de l’activité automobile ainsi que par une poursuite de la croissance des produits en Unités de Compte.

Voir aussi:

Chambre des représentants: Adoption en commission du PLF-2022

Hassnaa EL AKKANI

Les industriels optimistes pour les trois prochains mois

Youness AKRIM

BVC: Les tops et les flops de la séance

Youness AKRIM