À LA UNE Communication financière

BMCI améliore de 6,8% son résultat net en 2019

INWI1

Casablanca – Le résultat net consolidé de BMCI s’est établi à 600 millions de dirhams (MDH) à fin décembre 2019, soit une hausse de 6,8% par rapport à l’année précédente, ressort-il du rapport financier annuel de la banque.

Le produit net bancaire (PNB) consolidé a atteint, à cette date, 3,06 milliards de dirhams (MMDH) en hausse de 1% par rapport à fin 2018, « essentiellement du fait de la hausse de la marge sur commissions consolidée et le résultat des opérations de marché respectivement de +4% et +10,1% avec une légère baisse au niveau de la marge d’intérêt consolidé -1% ».

Le coût du risque consolidé a baissé, quant à lui, de 8,1% et le taux de couverture des créances par les provisions des comptes sociaux s’est établi à 80,2%.

À fin décembre 2019, les frais de gestion consolidés « demeurent maîtrisés et s’élèvent à 1,65 MMDH », souligne la banque, faisant savoir que le coefficient d’exploitation s’est affiché à 53,8%. À périmètre constant, les frais de gestion auraient été de 1,63 MMDH, soit une évolution de +1%.

S’agissant des crédits par caisse à la clientèle consolidés, ils ont atteint 54,9 MMDH à fin 2019 contre 52,5 MMDH au 31 décembre 2018, soit une hausse de 4,5%, suite à une bonne performance des crédits à court terme principalement les crédits à la consommation (+7,2%) et les autres crédits (+6%).

Les crédits habitats et promotion immobilière ont augmenté, quant à eux, respectivement de 3,8% et 13,3%.

En ce qui concerne les dépôts de la clientèle consolidés, ils ont enregistré une baisse de 2,3 %, pour atteindre 45 MMDH à fin décembre 2019 contre 46,1 MMDH au 31 décembre 2018, les ressources non rémunérées représentant 72,5%.

Quant aux engagements par signature consolidés, ils se sont établis à 17,2 MMDH, en baisse de 20,7% par rapport au 31 décembre 2018.

Voir aussi:

Hausse de 5% des recettes fiscales brutes en 2018

Hicham Louraoui

CTM célèbre son centenaire, lance un nouveau service régional

BVC: la performance hebdomadaire en hausse

Mohammed HAMIDDOUCHE