À LA UNE Entreprise Bourse Communication financière

CEMAC: les investisseurs confiants (AGR)

MDJS NT7ARKO W NKTACHFO

Casablanca – L’indice de confiance des investisseurs financiers au sein de la sous-région CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale), élaboré par Attijari Global Research (AGR), s’est établi à 50,3 points en octobre 2021, en hausse de 3,8 points par rapport au niveau observé pré-crise sanitaire sondé en mai 2019.

Ainsi, la perception des investisseurs est passée de la phase d’Attentisme à la phase d’Assurance, précise la filiale d’Attijariwafa Bank dans son « Research Report Strategy » consacré aux résultats de l’AGR Indice de Confiance-CEMAC, obtenus pour le 4ème trimestre 2021, qualifiant la perception des investisseurs envers les marchés financiers de cette sous-région sur les 3 prochains mois comme étant « plus sereine ».

Par catégorie d’investisseurs, l’analyse des résultats fait ressortir une amélioration quasi-généralisée de la confiance envers le marché financier. En effet, à l’exception des « Acteurs de référence », les scores obtenus affichent des hausses sensibles.

Dans le détail, l’indice de confiance des investisseurs « Particuliers » affiche une progression significative de +28,8 points passant de 30 points lors de l’édition précédente à 58,8 points actuellement.

Parallèlement, l’indice relatif aux investisseurs « Institutionnels / Gérants locaux » gagne +4 points pour s’établir à 53,8 points contre 49,8 précédemment, fait savoir AGR, notant que cette catégorie d’investisseurs contribue à l’essentiel des flux sur le marché financier de la sous-région CEMAC.

L’indice relatif aux investisseurs « Étrangers » s’améliore, pour sa part, de +3,8 points à 38,8 points. « Cette catégorie spécifique se situe toujours dans la phase d’Attentisme », relève la société de recherche.

Pour l’indice de confiance relatif à la catégorie « Acteurs de Référence », il accuse une baisse de -2,7 points à 50,3 points, évoluant ainsi au niveau de la fourchette basse de la phase d’Assurance.

S’agissant des perception des investisseurs pour les 3 prochains mois, le rapport fait ressortir que 50% des investisseurs sondés expriment un intérêt stable pour la sous-région, contre 40% lors de l’édition précédente, tandis que 56% se disent prêts à investir une partie du cash sur le marché financier et ce, dans le cadre d’un placement supérieur à 5 ans.

De même, 31% des investisseurs sondés anticipent un impact positif du secteur « Agro-alimentaire » sur l’économie de la sous-région durant les 3 prochains mois, alors que 30% estiment que le secteur « Infrastructure » aura un impact négatif sur l’économie de la sous-région durant la même période.

Les résultats de l’indice font également ressortir que 38% des individus sondés expriment un sentiment de méfiance envers l’évolution du climat économique général de la sous-région durant les 3 prochains mois, contre 65% lors de l’édition précédente et que 65% anticipent un impact défavorable du contexte politico-social de la sous-région sur les marchés financiers, contre 60% précédemment.

En outre, 42% des investisseurs sondés estiment que le contexte géopolitique ne devrait pas avoir d’impact significatif sur les marchés financiers contre 35% auparavant et 15% estiment que le contexte international devrait avoir un impact défavorable sur les marchés financiers, après 25% lors de l’édition précédente.

L’indice de confiance des investisseurs financiers revêt une dimension purement psychologique puisqu’il assure la mesure et le suivi du degré de confiance des investisseurs financiers à travers une enquête menée auprès de personnes ayant suffisamment de recul sur le marché financier de la sous-région CEMAC.

Techniquement, l’indice évolue au sein d’un intervalle fermé allant de 0 à 100 pts. Cet intervalle est fractionné en quatre zones, reflétant chacune un sentiment distinct. L’évolution de l’indice permet d’une part, de positionner le niveau de confiance des investisseurs par rapport aux différentes phases, et d’autre part, d’évaluer son évolution dans le temps.

Et de noter que 25 investisseurs considérés comme les plus actifs et les plus influents du marché financier de la sous-région CEMAC ont participé à cette enquête.

Voir aussi:

Location de bureaux: 03 questions à Karim Tazi, MRICS

Lhassan Essajide

IFC s’associe à BMCE Bank International Plc UK

Yosra BOUGARBA

Alstom à Fès…Symbole de renaissance d’un fleuron de l’industrie

Sara Ouzian