• Accueil
  • À LA UNE
  • COP26: L’ANRE rejoint l’initiative « Regulatory Accelerator »
À LA UNE

COP26: L’ANRE rejoint l’initiative « Regulatory Accelerator »

DNES: Mohamed Saad Bouyafri

Glasgow – L’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) a rejoint, mercredi à Glasgow en marge de la COP26, une vingtaine d’autres régulateurs de la planète dans le cadre de l’initiative « Regulatory Accelerator » lancée par le britannique Ofgem, en vue d’accélérer la transition énergétique.

Initiée en collaboration avec l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) et la Banque mondiale, « Regulatory Accelerator » a pour but de connecter les régulateurs du monde entier pour soutenir leur mobilisation en faveur d’une décarbonisation efficace, rapide et équitable de leurs systèmes énergétiques.

Lors de cet événement, le président de l’ANRE, Abdellatif Bardach, a passé en revue les réalisations du Maroc et ses ambitions en termes d’énergies renouvelables avant d’exposer le cadre réglementaire qui régit l’activité de l’Autorité et de présenter son rôle et ses missions.

Des régulateurs des quatre continents, dont ceux des États-Unis, de France, d’Australie, d’Italie, de Singapour, du Kenya, du Pérou, et de Norvège ont rejoint cette initiative pour échanger sur les meilleures pratiques à même d’assurer un approvisionnement propre, sûr et abordable pour tous.

Dans ce sens, les régulateurs se sont engagés à travailler ensemble avec les différents acteurs du secteur, en plus des investisseurs, des gouvernements et des ONG, pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux.

En marge de sa participation au lancement de cette initiative, le président de l’ANRE a été reçu par son homologue britannique M. Martin Cave, président d’Ofgem en vue d’initier une coopération bilatérale dans le cadre de leurs missions de régulation.

Voir aussi:

Pâtisserie/Aïd El-Fitr: Une recette qui marche !

Hicham Louraoui

Le Maroc a fait preuve de résilience (magazine italien)

Maria MOUATADID

Finances locales: Baisse de 32% des recettes non fiscales

Safaa BENNOUR