• Accueil
  • À LA UNE
  • Digital Banking Forum: Pour un écosystème de confiance numérique
À LA UNE Service

Digital Banking Forum: Pour un écosystème de confiance numérique

La nécessité de construire un écosystème de confiance numérique dans le secteur bancaire a été au centre des travaux du Forum des technologies digitales pour les banques et le secteur financier en Afrique « Digital Banking Forum », tenu mercredi à Casablanca.

Organisé par Interworld, en partenariat avec l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF) et Africa Lease, ce forum a constitué une véritable plateforme de réflexion et d’échange entre les experts et les professionnels autour des leviers de développement de la confiance numérique.

A cette occasion, la présidente du Directoire d’Eurafric Information, filiale IT du Groupe Bank of Africa, Ibtissam El Boukhari, a mis l’accent, dans une déclaration à la presse, sur l’importance d’adopter un écosystème de confiance numérique pour construire la confiance entre le citoyen, l’entreprise et l’Etat, notamment dans un contexte qui connaît l’accélération de la numérisation et l’adoption des outils digitaux.

Elle a, dans ce sens, rappelé les initiatives nationales lancées en vue d’accélérer la digitalisation du pays, notamment la création de l’Agence du développement du digital (ADD), ainsi que d’autres relatives à l’administration et la fonction publique et aux banques.

De son côté, le directeur général de Barid Media, filiale du groupe Poste Maroc, Fouad Zaidi, a relevé que l’arrivée de nouveaux opérateurs sur le marché national témoigne de l’importance de la construction de l’écosystème de la confiance numérique, permettant de créer les échanges électroniques ou mobiles et de leur donner une valeur légale.

Il a, par ailleurs, souligné que la construction de l’espace digital ne concerne pas uniquement les Hommes, mais aussi les machines et les objets connectés, mettant en exergue l’importance de mobiliser les moyens pour les intégrer et faire évoluer la réglementation afin d’être à jour en matière de construction d’espace de confiance.

Pour sa part, le directeur général de Creditinfo Maroc, Sidimohamed Abouchikhi, a rappelé que la digitalisation a commencé, il y a quelques années, par l’accès à quelques services bancaires.

« Aujourd’hui, nous sommes en train de vivre une nouvelle mutation qui devra avoir des avantages pour les consommateurs et pour le système bancaire », a-t-il souligné, ajoutant que cela devra aussi être accompagné par des changements et des transformations que ce soit au niveau technique, stratégique, humain, organisationnel ou réglementaire.

Au menu de ce forum, qui a réuni des décideurs de banques, du secteur financier et des nouvelles technologies, plusieurs panels traitant de la signature électronique et sécurisation des transactions électroniques, du cadre juridique et acceptabilité de la signature électronique, du M-Banking, de la protection des données personnelles et de l’écosystème ainsi que de la Blockchain.

Voir aussi:

Le Maroc pour le maintien du Gazoduc Maghreb Europe

Maria MOUATADID

Sport: La FMPS voit le jour

Hicham Louraoui

Les conditions de financement à l’international, un facteur d’assurance

Hassnaa EL AKKANI