À LA UNE

E-visas: le soulagement des professionnels du tourisme

Par Salma EL BADAOUI.

Les e-visas sont aux abords et les professionnels du secteur touristique sont aux aguets ! La décision de lancement des visas électroniques vers le Maroc, à compter du 10 juillet prochain, est au grand bonheur de tous les professionnels du tourisme.

Les initiatives pour redynamiser le secteur touristique, qui a subi de plein fouet l’impact de la crise sanitaire, ne cessent de se multiplier.

Après la suppression, le 17 mai dernier, de l’obligation du test PCR pour l’entrée au territoire national, le lancement par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) de la campagne « Maroc, Terre de Lumière », consacrée dernièrement par le quotidien de référence espagnol « La Razon » comme meilleure campagne publicitaire internationale… c’est au tour du lancement des visas électroniques pour certains pays émetteurs clés pour le Royaume.

Cette décision, qui vient renforcer les actions déjà entreprises par la tutelle, va certainement permettre l’accélération de la reprise de l’activité touristique nationale, qui commence depuis quelques mois à prendre une courbe ascendante.

D’ailleurs, les derniers chiffres de la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie et des Finances, confirment cette tendance.

En effet, les arrivées de touristes ont plus que quadruplé au terme des cinq premiers mois de 2022, comparativement à la même période de l’année précédente, passant de 501,2 mille à 2,3 millions de personnes, dont 51% des touristes étrangers.

Ces tendances favorables se sont confirmées avec la reprise des arrivées enregistrées durant le mois de mai 2022, soit 801.179 touristes. Comparées aux arrivées enregistrées en mai 2019, période pré-crise, le nombre de touristes arrivés aux postes frontières s’est même accru de 11%.

« C’est une très bonne nouvelle qui va dans le sens de relancer le secteur touristique », s’est réjoui le président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), Hamid Bentahar.

Approché par la MAP, M. Bentahar s’est dit ravi de cette initiative, affirmant qu’il s’agit d’une démesure qui permettra surtout de faciliter l’accès aux clients potentiels.

« Beaucoup de clients peuvent désormais se déplacer facilement et avoir leurs visas rapidement », a-t-il dit, ajoutant que des destinations concurrentes l’ont adopté et maintenant c’est au tour du Royaume de s’inscrire dans cette dynamique qui va certainement améliorer l’attractivité de la Destination Maroc.

Et de soutenir : « la demande va augmenter et le Maroc va gagner des parts de marché qui lui échappaient jusqu’à présent ».

Le e-visa concerne trois catégories de pays, à savoir une liste évolutive de pays éligibles aux visas électroniques comportant, dans un premier temps, Israël et Thaïlande. Elle connaîtra l’intégration progressive de plusieurs autres pays.

Il s’agit également des détenteurs de carte de séjour de pays sans visa comme l’Espace Schengen, Suisse, Canada, Angleterre… et des détenteurs de visas Schengen ou Visa américain.

Cette action, initiée par le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et Solidaire, sous les Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, vient renforcer celles déjà entreprises par le ministère à travers ses organismes de tutelle, en matière de promotion de la destination Maroc, de multiplication des liaisons aériennes et de diversification de l’offre touristique.

Voir aussi:

Mme Fettah pour un sous-comité rattaché au F15

Salma EL BADAOUI

Transferts de fonds: Développer des modules d’éducation financière

Hicham Louraoui

Économie nationale: Contraction de 6,3% en 2020

Samia BOUFOUS