À LA UNE

Élaboration d’un plan de relance basé sur l’innovation

Rabat – La ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nouzha Bouchareb, a affirmé, mardi à Rabat, que le ministère a mis en place un plan de rlance du secteur conformément à une nouvelle vision basée sur les principes de l’innovation et de la bonne gouvernance.

S’exprimant lors d’une rencontre sur la mise en œuvre des plans d’action du ministère et de ses composantes régionales et la signature de contrats-programmes au titre de l’année 2021, Mme Bouchareb a expliqué que ce plan de relance vise à améliorer le cadre de vie de la population et à atteindre la justice spatiale, en encourageant l’investissement et fournissant un logement décent et abordable à toutes les catégories sociales et ce, en harmonie avec les Objectifs du développement durable (ODD), notamment l’Objectif N°11.

La responsable a, en outre, indiqué que pour la mise en oeuvre des différents engagements et orientations inclus dans ce plan, en droite ligne avec les principes de régionalisation avancée et de décentralisation pour un développement intégré et durable, le ministère a prévu la signature de contrats-objectifs avec ses différentes composantes régionales et provinciales, sur la base desquels les obligations assignées à chaque partie seront définies afin d’améliorer l’efficacité et la rentabilité des différentes interventions.

Elle a également souligné que « grâce aux Hautes Orientations royales, nous avons pu, au niveau du secteur, transformer les contraintes en opportunités, en tirant les leçons et les enseignements et en mettant en place une feuille de route qui permet, en particulier, de consolider les acquis obtenus, d’adopter des initiatives pratiques, innovantes et renouvelables en coordination avec les divers partenaires et de contribuer à incarner l’exemplarité de l’Etat ».

Mme Bouchareb a ajouté, à cet égard, que le ministère est déterminé à élaborer et mettre en œuvre des projets territoriaux intégrés et durables basés principalement sur le soutien à l’investissement productif, la relance de l’économie, la réhabilitation des centres urbains et l’accroissement de l’intérêt accordé au monde rural, en plus de la prise en compte de la complémentarité spatiale, le traitement du problème des habitats insalubres et la favorisation d’un cadre de vie adapté aux aspirations des citoyens.

La ministre a rappelé, dans ce contexte, certaines des réalisations de son Département au cours de l’année 2020, notamment le développement de la digitalisation des services administratifs liés au secteur, laquelle digitalisation a permis d’assurer la continuité du service public pendant la période du confinement, mettant l’accent sur l’augmentation du pourcentage de digitalisation des agences urbaines de 55 à 96% jusqu’en décembre 2020.

Mme Bouchareb a également relevé l’accélération du déblocage des crédits alloués aux accords de lutte contre les habitations menaçant ruine et l’habitat insalubre et du lancement des marchés publics programmés pour 2020, en plus de l’accélération du paiement des créances aux entreprises et des procédures de la réception provisoire, et ce dans le cadre de la revitalisation du secteur, l’encouragement de l’investissement, la protection des entreprises et la préservation des postes d’emploi durant la période de la pandémie.

L’adoption de la flexibilité et le développement d’une nouvelle approche de l’urbanisme ont également été accomplis, poursuit la ministre, précisant que les grands projets en suspens ont été réétudiés et que les problématiques issues de l’application des dispositions de l’article 11 de la loi 25.90 ont été traitées.

Dans le cadre de l’intérêt accordé par le ministère au milieu rural, a-t-elle poursuivi, des programmes ont été élaborés pour les centres ruraux émergents et une approche d’intervention en milieux ruraux, qui prend en considération les conventions-cadres régionales et les plans régionaux de développement, a été établie.

Quant aux établissements de formation affiliés au ministère, Mme Bouchareb a fait valoir qu’ils ont adopté le système d’enseignement à distance et ont su respecter les objectifs pédagogiques fixés selon le calendrier programmé.

Sur le plan social, la responsable a souligné qu’afin d’assurer la valorisation de l’élément humain et l’inciter à donner plus, le ministère a œuvré à accélérer les étapes de législation liées à la création et l’organisation de la Fondation des œuvres sociales du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, révélant que le projet de loi relatif à cette fondation a été approuvé au niveau des deux chambres du Parlement.

Elle a, dans ce contexte, souligné la signature de deux nouvelles conventions à caractère social, mettant notamment l’accent sur la volonté de son département de répondre au reste des revendications sociales, dans un esprit de dialogue responsable.

Et de conclure que la prise en considération des exigences des domaines et de leurs spécificités, l’élévation de l’élément humain au centre de touts les programmes et plans spatiaux, l’adoption de l’exemplarité de l’administration, le renforcement de la complémentarité et de la cohérence avec les efforts des autres composantes gouvernementales, du secteur privé et du reste des acteurs, constituent les principes de base de la réussite des chantiers liés à la planification stratégique et l’intervention opérationnelle dans le logement social, le traitement de l’habitat insalubre et la réhabilitation urbaine.

Voir aussi:

BAM et CBE renforcent leur partenariat

Hassnaa EL AKKANI

Mise en place du service de médiation « Corridor CGEM-CCG »

Karima EL OTMANI

BVC: Transfert de 3 instruments vers le compartiment B

Youness AKRIM