À LA UNE Entreprise

Hausse de 10% du CA du Groupe Emirates à fin juin

INWI1

Rabat – Le chiffre d’affaires du groupe Emirates a atteint 14,8 milliards de dollars (environ 54,4 milliards de dirhams émiratis) au premier semestre 2018, en amélioration de 10% par rapport à la même période un an auparavant.

« Si le Groupe a enregistré une croissance constante de son chiffre d’affaires par rapport à la même période de l’an dernier, son bénéfice a souffert de l’augmentation significative des prix du pétrole et d’un effet de change défavorable sur certains marchés, entre autres difficultés pour les secteurs du transport aérien et de l’industrie du tourisme », a souligné Emirates dans un communiqué sur ses résultats du S1-2018.

Ainsi, le résultat net du groupe a diminué de 53% à 296 millions de dollars (1,1 milliards AED), relève la même source, expliquant cette érosion principalement par l’augmentation significative des prix du carburant (+37 % par rapport à la même période de l’an dernier), ainsi que par un effet de change négatif sur certains marchés.

S’agissant de la trésorerie d’Emirates, elle s’élevait à 21,5 milliards AED (USD 5,9 milliards USD) au 30 septembre 2018, contre 25,4 milliards AED (6,9 milliards USD) au 31 mars 2018.

Par ailleurs, l’association nationale du transport aérien de Dubaï (dnata) a enregistré une croissance continue de ses activités internationales, qui s’étendent aujourd’hui sur 35 pays, fait remarquer le communiqué, précisant qu’au premier semestre 2018-19, les activités internationales de cette association représentaient plus de 68 % de son chiffre d’affaires total.

Le chiffre d’affaires de dnata, autres produits d’exploitation inclus, ressort ainsi à 7 milliards AED (1,9 milliard USD), en hausse de 11 % par rapport aux 6,3 milliards AED (1,7 milliard USD) de l’exercice précédent, indique le groupe Emirates, précisant que cette progression est attribuable à une solide croissance interne, en particulier dans les activités aéroportuaires internationales.

Quant au bénéfice total de l’association, il affiche une amélioration de 31 % à 861 millions AED (USD 235 millions USD) qui tient compte d’une plus-value de cession exceptionnelle liée à la vente de la participation (22%) que détenait dnata dans la société de gestion des déplacements professionnels Hogg Robinson Group (HRG) à l’occasion du rachat de celle-ci par Amex Travel Business Group, selon la même source, notant que sans cette opération exceptionnelle, le bénéfice de dnata aurait reculé de 18% % par rapport à la même période de l’an dernier.

Les activités aéroportuaires de dnata restent, pour leur part, le premier moteur du CA de la division, avec 3,6 milliards AED (976 millions USD), en hausse de 6% par rapport à la même période de l’exercice précédent, fait remarquer le communiqué, précisant que le nombre d’appareils pris en charge par dnata pour l’ensemble de ses activités a augmenté de 6% et la division a manutentionné au premier semestre 1,5 million de tonnes de marchandises (+2%).

Cette évolution s’explique par les nouveaux contrats remportés sur l’ensemble du réseau ainsi que par la solide performance commerciale de marchés clés tels que les États-Unis, le Royaume-Uni, les Émirats arabes unis, l’Australie ou l’Italie.

La division d’organisation de voyages de dnata a enregistré un chiffre d’affaires de 1,7 milliard AED (456 millions USD), en hausse de 9% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Ses ventes nettes sous-jacentes ont progressé de 6%, à 5,9 milliards AED (1,6 milliards USD).

Cette performance s’explique par les très bons résultats de la division d’organisation de voyages aux Émirats arabes unis, par la contribution au chiffre d’affaires de Destination Asia, que dnata a rachetée en septembre 2017, ainsi que par le dynamisme du marché britannique, qui a également bénéficié de l’appréciation de la livre sterling par rapport au dollar américain.

Fin septembre, dnata a fait son entrée sur le marché allemand en reprenant l’agence de voyages Tropo, spécialisée dans les séjours tout compris, les vacances de dernière minute et les réservations d’hôtels.

Les activités de restauration à bord de dnata ont contribué au chiffre d’affaires total à hauteur de 1,1 milliard AED (311 millions USD), en progression de 4 %. Le nombre de repas servis à bord a augmenté de 2%, pour atteindre 31 millions au premier semestre de l’exercice.

La pression sur les rendements, en particulier en Australie, fut compensée par la solide performance d’Alpha Group et par l’augmentation des volumes de repas servis, liée à la croissance de l’activité au Royaume-Uni, en Roumanie, en République tchèque et à Charjah (Émirats arabes unis).

« Emirates et dnata ont enregistré une croissance continue au premier semestre 2018-19. La demande pour nos produits et services de grande qualité est restée soutenue. Nous avons attiré de nouveaux clients et fidélisé notre clientèle existante dans toutes nos activités, comme l’atteste la progression de notre chiffre d’affaires », a fait observer le Président-Directeur Général d’Emirates Airline et du Groupe, HH Sheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, cité par le communiqué, relevant qu’en revanche, le coût élevé du carburant ainsi que la dépréciation des monnaies locales sur des marchés comme l’Inde, le Brésil, l’Angola ou l’Iran, ont amoindri le bénéfice du groupe à hauteur d’environ 4,6 milliards AED.

« Nous travaillons de manière proactive à relever la multitude de défis auxquels font face aujourd’hui les secteurs du transport aérien et du tourisme, parmi lesquels la pression constante sur les rendements ou l’incertitude qui pèse sur les conditions économiques et politiques dans notre région et ailleurs dans le monde. Nous gérons toujours au plus juste les dépenses maîtrisables et continuerons d’améliorer notre efficacité au moyen de nouvelles technologies et de nouveaux processus », a-t-il dit.

Se félicitant de l’augmentation de 9% des clients voyageant vers Dubaï au S1-2018, le PDG d’Emirates estime que cette demande reste saine, alors que de nouvelles attractions sont mises en ligne et que la ville se prépare pour l’Expo 2020 Dubai.

« Concernant nos perspectives d’avenir, nous sommes déterminés à assurer le développement de notre activité. Pour ce faire, nous n’hésiterons pas à saisir les opportunités qui s’offrent à nous et à investir au service de nos clients, en continuant de leur proposer les produits haut de gamme qui font notre succès », a-t-il conclut.

Au cours des six derniers mois, l’effectif du Groupe a diminué de 1% par rapport au 30 mars 2018, pour passer en tout de 103.363 à 101.983 salariés. Cette évolution relève, pour une large part, d’une érosion naturelle des effectifs, conjuguée à un ralentissement du rythme de recrutement, parallèlement à la poursuite des différents programmes internes d’amélioration de l’efficacité par le biais des nouvelles technologies et d’une réorganisation du travail.

Voir aussi:

CMC prévoit une croissance économique de 4,6% en 2020

Hicham Louraoui

Private equity: Les investisseurs lèvent 1,2 MMDH en 2019

Hicham Louraoui

Maroc Telecom: Hausse de 0,5% du RNPG au T1-2019