À LA UNE

Hausse des créances en souffrance de 11,1% au T2

MDJS NT7ARKO W NKTACHFO

Rabat – Les créances en souffrance des banques ont augmenté de 11,1% et leur ratio à l’encours du crédit bancaire s’est établi à 8,6% au deuxième trimestre de 2021, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Ces mêmes créances se sont accrues de 11,9% pour les entreprises non financières privées et de 9,9% pour les ménages, précise BAM dans son récent rapport sur la politique monétaire.

S’agissant des prêts octroyés par les sociétés financières autres que les banques au secteur non financier, ils ont affiché une hausse de 0,5% après un recul de 1% un trimestre auparavant. Cette évolution recouvre notamment une accélération de la hausse des crédits accordés par les sociétés de financement à 3,7% et une accentuation de la baisse des crédits distribués par les banques offshores à 26,7%, fait savoir la Banque centrale.

Parallèlement, elle indique que le crédit bancaire a progressé de 1,6% en juillet à 2,9% en août, avec en particulier une accélération du rythme des prêts destinés au secteur non financier de 3% à 3,5%.

En ce qui concerne les agrégats de placements liquides, leur taux d’accroissement annuel est passé de 10,1% au T1-2021 à 15% au T2-2021. Cette dynamique intègre une accélération de la hausse des bons du Trésor de 6,2% à 11,3%, de 21,9% à 57,4% pour les titres des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) actions et diversifiés et de 11,9% à 12,2% pour les titres des OPCVM obligataires.

Voir aussi:

Electricité: Le Maroc et la RDC renforcent leur coopération

Sara Ouzian

Colorado améliore son CA trimestriel de 39,5%

Hicham Louraoui

SNEP améliore son CA de 19,3% au T1-2021

Salma EL BADAOUI