À LA UNE Communication financière

Jaida: Baisse de 17% du PNB au T1-2020

Rabat – Le Fonds de financement des organismes de microfinance au Maroc, Jaida, a réalisé un produit net bancaire (PNB) de 6,1 millions de dirhams (MDH) au 1er trimestre 2020, en baisse de 17% par rapport à une année auparavant.

Dans un communiqué financier, Jaida souligne toutefois que le 1er trimestre de cette année annonce « une bonne maitrise des charges financières », précisant que le PNB représente 63% des produits d’exploitation bancaires, en évolution par rapport au T1 2019, où il s’est établi à 60%.

La société fait également état d’une baisse de l’encours de 177 MDH (-22%) par rapport au même trimestre de l’année 2019, expliquant ce résultat par le volume des remboursements clients reçus. L’encours clients étant de 637 MDH au T1-2020 contre 814 MDH une année plus tôt.

La production brute du 1er trimestre 2020 se chiffre à 10 MDH, tandis que les engagements de financement AMC (Associations de Microcrédit) sont de 50 MDH en attente de déblocage, ajoute la même source.

La baisse de l’encours obligataire (-42%) concerne principalement le remboursement de la ligne placement privé réalisée en janvier 2015 d’un montant de 200 MDH sur 5 ans, fait savoir Jaida, précisant que les ressources d’endettement de la société à fin mars 2020 totalisent 324 MDH.

Parmi les faits ayant marqué le 1er trimestre 2020, la société cite le lancement des Due Diligence relatives aux nouvelles demandes de financement du secteur pour un montant global de 530 MDH.

Jaida a pour mission de soutenir le secteur de la micro finance au Maroc et de servir de plateforme pour drainer de nouveaux capitaux privés vers le secteur de micro-crédit, d’améliorer la coordination des bailleurs de fonds et de renforcer le partenariat public-privé dans le cadre d’une stratégie de développement social et de la protection de l’environnement.

Voir aussi:

Agadir: SILDA s’engage à étendre son usine de production

Hicham Louraoui

HCP: Le marché est bien approvisionné en produits d’hygiène

Sara Ouzian

Légère atténuation du déficit budgétaire à fin février (TGR)