• Accueil
  • À LA UNE
  • Jazzablanca : “Nouveau Souffle”, une scène dédiée à promouvoir l’originalité des artistes émergents
À LA UNE

Jazzablanca : “Nouveau Souffle”, une scène dédiée à promouvoir l’originalité des artistes émergents

Le festival Jazzablanca, prévu du 6 au 8 juin prochain, prévoit une scène gracieusement ouverte au public et dédiée à promouvoir l’originalité des artistes et musiciens émergents, ont annoncé les organisateurs.

Lors de cette 17ème édition, la scène mise en place en partenariat avec Société Générale Maroc et désormais baptisée “Nouveau Souffle”, donnera à connaitre de près les groupes The Leila, Anass Oublaïd & Raw Rhythm, Folk Spirit, Tarwa N-Tiniri, Saad Tiouly et Snitra, qui se produiront en concerts gratuits à la Place des Nations-Unies, selon un communiqué publié jeudi par les organisateurs.

“Depuis 2014, Jazzablanca voue un attachement profond à la scène située à la Place des Nations-Unies, et dont l’accès est gratuit. Désormais baptisée “Scène Nouveau Souffle”, elle mettra en avant l’originalité des artistes et des musiciens émergents, à travers six formations, sélectionnées suite à l’appel à candidature que le festival a lancé en début d’année”, a expliqué la même source.

Et d’ajouter : Jazzablanca réaffirme ainsi son engagement à promouvoir une culture accessible et signe un nouveau partenariat avec Société Générale Maroc. Cette nouvelle collaboration témoigne de l’engagement commun pour la mise en avant des talents nationaux.

Les artistes qui se produiront sur cette scène “revisitent, chacun à leur manière, notre riche patrimoine musical et promettent des performances exceptionnelles”, note le communiqué.

Jeudi 6 juin, la soirée sera placée sous le signe du rock maghrébin. The Leila ouvrira le bal avec un mélange harmonieux de différents styles musicaux inspirés de sa région natale, Oujda, que la chanteuse et musicienne marie avec grâce et légèreté à ses influences rock et world music. Elle sera suivie du groupe formé par le chanteur Anass Oublaïd et le groupe de rock Raw Rhythm. Maîtrisant l’art du groove et de l’improvisation, Anass Oublaïd & Raw Rhythm proposent un mélange de jazz, de funk et de soul, mettant en valeur des performances instrumentales virtuoses et des compositions inspirées.

La soirée du vendredi 7 juin débutera avec les 8 musiciens du groupe Folk Spirit. Chantant en Tamazight, cette formation créée en 2019 à Ait Ben Haddou explore la musique berbère avec une approche contemporaine et conjugue instruments traditionnels et rythmes modernes. Par la suite, c’est Tarwa N-Tiniri qui prend le relais avec un répertoire qui transporte vers les paysages sonores du désert. Les cinq musiciens proposent une fusion de mélodies amazighes et nord-africaines traditionnelles, tissées de rythmes blues, jazz, reggae, rock et gnaoua.

Samedi 8 juin, la Place des Nations-Unies accueillera l’artiste gnaoui casablancais, Saad Tiouly. Auteur, compositeur, interprète et artisan d’instruments traditionnels, il représente une nouvelle génération d’artistes polymorphes, ancrés dans les influences locales et baignés dans les univers musicaux africains. Avec une voix remarquable, Saad Tiouly offre un répertoire intimiste et des compositions poétiques mêlant influences gnaoua, folk et rock et méditerranéennes.

Place ensuite aux sonorités de la région orientale avec Snitra. Lauréat du Tremplin L’Boulevard 2019 (catégorie fusion), le groupe présente des créations audacieuses, mêlant habilement les influences reggada, gharnati, gnaoua et issawa avec du rock, du reggae et du jazz, incarnant ainsi une ode à l’identité musicale nord-africaine.

Voir aussi:

Artisanat: les exportations en hausse de 38%

Hassnaa EL AKKANI

Le SIDATTES, un événement “extrêmement important” pour le développement du palmier dattier au niveau national (M. Sadiki)

Yosra BOUGARBA

Remise de Wissams Royaux à des cadres et fonctionnaires d’ADM

Yosra BOUGARBA