À LA UNE Entreprise

Lab Innova for Morocco : 24 startups bénéficiaires

La 1ère édition de “Lab Innova for Morocco”, projet de formation qui se déroule du 1er au 04 juillet au Technopark Casablanca, bénéficie à 24 startups marocaines, opérationnelles dans les secteurs Energie, GreenTech, AgriTech, Medtech ICT, Big Data, Fintech, Internet des objets, Intelligence artificielle et Mobilité.

Inauguré en présence de la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezzour, et de l’Ambassadeur d’Italie au Maroc, Armando Barucco, le cours Lab Innova se déroulera également en Italie en fin octobre 2024, indique Technopark dans un communiqué.

Selon la même source, Technopark, StartGate UM6P (Université Mohammed VI Polytechnique) Ben Guérir et le MCISE (Moroccan Center for Innovation & Entrepreneurship) ont contribué au soutien, à la diffusion de l’appel à candidature et à la sélection des participants à “Lab Innova for Morocco” qui est organisé par l’Agence italienne pour le Commerce Extérieur (ICE/Ita) – Section pour la promotion des échanges de l’Ambassade d’Italie au Maroc.

“Cet événement représente une avancée significative dans le développement du partenariat commercial entre l’Italie et le Maroc. Ce programme vise à renforcer les capacités des startups marocaines sélectionnées et à favoriser leur intégration sur la scène mondiale”, a dit Mme Mezzour, citée dans le communiqué.

Et d’ajouter : “L’internationalisation des startups est cruciale pour leur accès aux marchés mondiaux, leur permettant de franchir les frontières nationales et de conquérir des opportunités. En explorant ces marchés, elles peuvent diversifier leurs sources de revenus et se positionner comme des acteurs incontournables à l’échelle mondiale. Cette ouverture sur le monde est une étape clé qui pourrait les propulser vers le statut de licornes”.

De son côté, M. Barucco a souligné que le projet s’inscrit dans la dynamique extrêmement positive des relations bilatérales italo-marocaines dans tous les secteurs.

“Grâce au projet, l’Italie contribuera directement à soutenir le développement de l’innovation et de la compétitivité internationale des startups marocaines, avec des partenariats égaux au profit des secteurs de l’innovation, de la recherche technologique et de l’industrie”.

Pour sa part, la Directrice du Technopark, Lamiae Benmakhlouf, a fait remarquer que ce programme représente une opportunité inestimable pour nos startups innovantes, en leur fournissant les outils et les expertises nécessaires pour explorer de nouveaux marchés internationaux, notamment le marché italien.

“Grâce à notre collaboration avec l’Ambassade d’Italie et l’Agence italienne pour le Commerce Extérieur, nous ouvrons la voie à l’internationalisation des startups marocaines, créant ainsi de nouvelles opportunités de croissance et de succès à l’échelle mondiale”, a-t-elle soutenu.

“Lab Innova for Morocco” débute cette année avec un format qui prévoit trois phases. La première est celle de la formation technico-managériale en présentiel, conduite par les experts de la Faculty de l’Agence ICE/ITA du 1 au 4 juillet 2024.

Cette phase portera sur plusieurs modules à savoir, le “Scale-up international”, “l’innovation et la tutelle de la propriété intellectuelle”, “la procédure douanière”, “l’assistance pour la mise en place du ‘Project work’ à l’étranger” et “l’image, communication professionnelle et digital marketing pour les rencontres d’affaires”.

Concernant la 2ème phase “check-up entreprise”, elle prévoit des sessions de tutoring personnalisé qui seront conduites par les experts de l’Agence ICE/ITA.

Pour ce qui est de la 3ème phase de “study tour” en Italie en octobre prochain, elle s’étendra sur 5 jours et comprendra des visites d’entreprises auprès de districts sectoriels d’intérêt, ainsi que des rencontres avec les différents acteurs de l’écosystème italien d’innovation, en plus d’une visite les 29 et 30 octobre 2024, au Salon international des technologies de l’information et des télécoms (SMAU) qui rassemble les entreprises de tout l’écosystème de l’innovation (startups, incubateurs, accélérateurs, partenaires technologiques, administrations publiques, suivant la dynamique de l’innovation).

Voir aussi:

Tourisme et fêtes de fin d’année: L’espoir s’estompe !

Lhassan Essajide

M. Akhannouch tient une réunion avec les professionnels de la filière des viandes rouges

Salma EL BADAOUI

HCP: Les services et l’agriculture, premiers employeurs