À LA UNE

L’ANRE tient son premier Conseil

MDJS CHALLENGE VIRTUEL 728 X 90
Sbah Nor
CAMPAGNE ADD

Rabat – Le Conseil de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) a tenu, mercredi à son siège à Rabat, sa 1ère réunion, consacrée à l’examen et l’approbation d’un ensemble de documents et de décisions, notamment la feuille de route stratégique pour la période 2021-2025.

À l’ouverture du Conseil, le président de l’ANRE, Abdellatif Bardach, a affirmé que le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, s’est résolument inscrit dans un processus de réorganisation, de modernisation et de libéralisation progressives du secteur de l’électricité.

L’ANRE vient pour accompagner ce processus visant principalement à soutenir le développement économique et social du Royaume ainsi qu’à répondre durablement à ses besoins croissants en électricité, a souligné M. Bardach.

Il a, par ailleurs, mis l’accent sur la détermination de l’ANRE à déployer tous ses efforts pour appuyer et accompagner la modernisation du secteur de l’électricité et par ricochet envoyer un signal fort aux investisseurs locaux et internationaux intéressés par les opportunités offertes par le secteur.

À l’occasion de cette première réunion du Conseil, tenue en présence de tous ses membres, M. Bardach a fait un exposé exhaustif sur l’ANRE, avec notamment ses missions, les attributions de ses organes de gouvernance, les principaux projets et activités réalisés à ce jour ainsi que les axes de son plan d’action.

Le Conseil a par la suite approuvé un certain nombre de référentiels de gestion de l’ANRE, inscrits à l’ordre du jour, avant de clôturer la séance par la lecture d’un message de fidélité et de loyalisme à SM le Roi Mohammed VI.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette réunion, M. Bardach a indiqué que la tenue de ce Conseil constitue un maillon crucial et un levier majeur pour continuer à appuyer le processus de réorganisation, de modernisation et de libéralisation progressives du secteur de l’électricité.

Le Royaume est désormais doté d’un régulateur indépendant doté des compétences et des moyens adéquats et nécessaires lui permettant d’exercer ses fonctions régaliennes, tels que stipulés dans les textes législatifs et réglementaires, a-t-il ajouté.

Dans le cadre de la stratégie énergétique du Royaume, l’ANRE accompagne les mutations profondes que connait le secteur des énergies renouvelables en vue d’accroître l’attractivité du secteur tout en contribuant au bon fonctionnement du marché d’électricité et de son ouverture progressive.

En plus de l’accompagnement des opérateurs du marché de l’électricité et du contrôle et du suivi de son bon fonctionnement, l’ARNE a pour orientations prioritaires de créer les conditions d’une concurrence effective et d’améliorer la qualité et l’efficacité du réseau.

L’autorité s’attèle également à contribuer à la sureté des systèmes, à la sécurité d’approvisionnement, à favoriser l’utilisation rationnelle de l’énergie et à garantir l’efficacité de la régulation.

Voir aussi:

Marketing sensoriel, le flatteur des cinq sens

Salma EL BADAOUI

Accor intègre l’Inde et la Turquie à son portefeuille

Youness AKRIM

Deux distinctions pour les filiales du groupe Attijariwafa bank en Côte d’Ivoire et au Sénégal

Naji