À LA UNE

Bureau de l’UCESA: 1ère réunion pour la mandature 2019-2021

MDJS TOTOFOOT 2

Rabat – Le bureau de l’Union des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires d’Afrique (UCESA) a tenu, mercredi à Rabat, par visio-conférence sa première réunion pour la mandature 2019-2021 présidée par le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE).

Cette réunion a pour objectifs d’examiner l’état d’avancement de la feuille de route et les préconisations pour la redynamisation de l’union dans le contexte de la pandémie et de faire le point sur le suivi des recommandations de l’assemblée générale de Rabat.

S’exprimant à cette occasion, le Président de l’UCESA et du CESE, Ahmed Réda Chami, a mis en exergue le rôle éminent que l’UCESA est en mesure de remplir en tant que levier efficace d’intégration régionale et de plaidoyer auprès des communautés économiques régionales (CEDEAO, CEEAC..) et de l’Union africaine.

Cela implique, selon M. Chami, un soutien collectif des actions des groupes de travail en apportant un appui politique conséquent à la redynamisation de l’organisation, à l’adoption d’un référentiel d’une charte sociale pour l’UCESA et à l’élaboration d’un Agenda pour l’action dans le cadre de la thématique du changement climatique.

« Il me parait essentiel de renforcer le rôle de notre Union, et à travers elle la société civile organisée en Afrique, dans le processus l’intégration régionale africaine dans le domaine économique, social et environnemental », a-t-il soutenu, ajoutant que le Maroc est particulièrement attaché à cet objectif et au principe du co-développement qui constitue un levier majeur pour promouvoir un partenariat mutuellement avantageux pour le Maroc et ses partenaires africains et ce, conformément à la Vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Sur le plan règlementaire, M. Chami affirme avoir engagé un processus de révision des textes de l’Union, conformément aux recommandations de l’assemblée générale, notant que le groupe de travail mis en place à cet effet a procédé à un diagnostic institutionnel et à la formulation des préconisations.

Le Président de l’UCESA a également saisi les membres du bureau pour mettre en place un deuxième groupe de travail chargé de l’élaboration de la charte sociale pour l’UCESA ainsi qu’un troisième groupe de travail, chargé de construire avec les citoyens africains des prises de positions communes et des recommandations sur l’action climatique.

Cette réunion avait, également, pour objectif de réaffirmer le soutien de l’UCESA au Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel (CESEC) de Côte d’Ivoire pour maintenir la présidence de l’Association Internationale des Conseils économiques et sociaux et institutions similaires (AICESIS), s’accorder sur les outils et les modalités de mise œuvre des activités de l’UCESA dans le contexte de la Covid-19 et de fixer la date et le lieu de la prochaine assemblée générale.

Créée en 1994, l’UCESA regroupe les assemblées consultatives des pays africains, chaque pays étant représenté par une institution, et assure la représentation des conseils africains auprès des institutions et organisations nationales et internationales. La présidence de cette institution est assurée, depuis décembre 2019, par le Conseil Economique Social et Environnemental du Maroc.

Voir aussi:

RAM primée pour ses performances opérationnelles et financières

Hicham Louraoui

Ramadan: Le covid-19 prive les Marocains des métiers saisonniers

Soukaina OUMERZOUG

Pêche: hausse de 15% de débarquements à fin avril

Khalid ABOUCHOUKRI