À LA UNE

Le Maroc, hub de transformation de produits agricoles

Casablanca – Le Maroc peut devenir un hub de transformation des produits agricoles et industriels africains destinés à l’export après la crise du nouveau coronavirus (Covid-19), a souligné l’expert en stratégie et en diplomatie économique, Amine Laghidi.

« En cette période de crise, la sécurité alimentaire représente une opportunité incontournable pour le Maroc qui peut devenir un hub de transformation des produits agricoles et industriels africains destinés à l’export catalysant la création d’emplois valorisants, mais également le développement d’un secteur économique névralgique pour beaucoup de pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale », a indiqué M. Laghidi dans une déclaration à la MAP, soulignant la nécessité de l’interdépendance et la co-industrialisation régionale vers un nouveau paradigme de commerce mondiale post-Covid-19.

Et de poursuivre: « On analyse une activité économique avec les secteurs actifs, à savoir les activités économiques primordiales, en ce moment, la sécurité alimentaire auprès de l’agriculteur, de l’industrie, du transport et de la distribution, ainsi que l’activité pharmaceutique et les activités nouvellement primordiales initiées en réponse à la crise: e-commerce, technologie, la production des masques, gels antibactériens et respirateurs artificiels ».

Sur ce point, M. Laghidi a relevé que le Royaume a fait preuve, « incontestablement », de sa capacité à produire les masques localement dans un temps record et à mobiliser ses forces vives.

Par ailleurs, l’expert a estimé que le Maroc peut et doit se transformer également en un hub de trading et de commerce international des plus importants au monde. Il a, à cet égard, mis l’accent sur l’importance de placer l’humain au centre du modèle de développement. « Un Maroc par les Marocains pour les Marocains, créateur d’une belle dynamique prospère et solidaire », a-t-il noté.

Il a, de même, insisté sur la promotion de l’économie nouvelle et immatérielle (e-commerce, intelligence artificielle, application, web content) en vue de faire face à cette crise sanitaire, notant que ces outils numériques joueront un rôle majeur dans le future comme instrument d’éducation, de diplomatie et d’influence.

Dans ce sens, M. Laghidi a mis en avant la nécessité de développer des solutions numériques adaptées à l’Afrique (base de donnée interne), faisant remarquer que le continent africain peut se servir de l’expérience du Maroc qui dispose d’une expertise et d’un savoir faire considérables en la matière.

Saluant les mesures proactives prises par le Royaume pour enrayer le Covid-19, l’expert a souligné l’impératif d’une coopération et d’une mobilisation solides du citoyen. « Le citoyen marocain s’est engagé en restant chez lui, en travaillant à distance et en restant solidaire avec les travailleurs de la front-line », a-t-il conclu.

Voir aussi:

La BEI accompagne l’industrie automobile marocaine

Khalid ABOUCHOUKRI

Covid-19: 1 MDH de la FISA et ses associations

Hicham Louraoui

Hausse de 4,9% du déficit commercial au S1-2019

Khalid ABOUCHOUKRI