• Accueil
  • À LA UNE
  • Le recensement général de la population et de l’habitat de 2024 vise l’efficacité et l’optimisation des coûts budgétaires
À LA UNE

Le recensement général de la population et de l’habitat de 2024 vise l’efficacité et l’optimisation des coûts budgétaires

Le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2024 vise l’efficacité opérationnelle et l’optimisation des coûts budgétaires, a assuré, jeudi à Rabat, le Haut-Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami.

Intervenant lors d’une rencontre avec le Système des Nations Unies pour le Développement (SNUD) dédiée à la présentation des travaux préparatoires du RGPH 2024, M. Lahlimi a fait savoir que ce recensement, d’une importance capitale pour notre pays, s’inscrit dans le cadre de la grande digitalisation des services du HCP.

M. Lahlimi a, en outre, souligné que le prochain recensement sera en phase avec le Nouveau modèle du développement du Royaume ainsi que les objectifs du développement durable (ODD) des Nations Unies.

Il a également expliqué que la solution informatique qui sera adoptée comporte des modules mobiles sur les tablettes utilisées par les enquêteurs ainsi que des modules web destinés au suivi des travaux de terrain au niveau central, régional et provincial, par le biais d’applications qui permettront le découpage du territoire national en “districts de recensement”.

Dans ce sens, M. Lahlimi a affirmé que la collecte des données auprès des ménages, leur exploitation, et leur transfert sécurisé au centre de gestion des données seront réalisés en temps réel sur tablette, intégrant les tests de validité, et de cohérence, ce qui permettra d’éliminer les coûts de l’impression, du transport et de l’archivage des questionnaires au format papier.

Par ailleurs, il s’est félicité de la qualité du partenariat avec les différentes agences des Nations Unies, notant qu’il se traduit par des actions et des échanges fructueux s’inscrivant dans une dynamique de continuité.

Pour sa part, la coordinatrice du Système des Nations Unies pour le développement (SNUD), Nathalie Fustier, a fait savoir que le recensement constitue un exercice absolument crucial pour le Maroc dans le cadre de son développement, saluant le HCP pour l’ensemble des cartographies conçues et pour la qualité des données et l’innovation dont il fait preuve en matière d’utilisation des outils digitaux et numériques.

Elle a également mis en avant l’importance du partenariat entre le HCP et les différentes agences composant le SNUD, notant par ailleurs que le recensement permet d’avoir une information accessible pour tous les acteurs de manière transparente, et va permettre de mieux connaitre toutes les caractéristiques du Maroc et d’articuler tout cela avec les ODD.

A cet égard, elle a précisé que l’ONU travaille de manière inlassable sur ce sujet, notant que cela contribuera à améliorer l’achèvement des ODD à l’horizon 2030, en ayant une sorte de benchmark sur les zones où il faudrait mieux travailler.

Cette rencontre a été également marquée par la présentation de la solution informatique intégrée des travaux cartographiques RGPH 2024, la présentation des travaux cartographiques du RGPH, ainsi qu’une présentation du draft des questionnaires du recensement.

Ont pris part à cette réunion notamment la représentante du bureau multi-pays Maroc d’Onu Femmes, Leila Rhiwi, le représentant résident du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), au Maroc, Louis Mora, la représentante de l’UNICEF, Speciose Hakizimana, et la représentante résidente adjointe du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Maroc, Martine Therer.

Voir aussi:

Entrepreneuriat: Afriquia lance 1000 fikra et 50 sprints

Hicham Louraoui

Protection de semences de blé : Bilan d’étape de deux ans du partenariat entre Syngenta Maroc et l’INRA

Yosra BOUGARBA

Xiaomi progresse au classement “Fortune Global 500”

Salma EL BADAOUI