• Accueil
  • À LA UNE
  • Le succès des marchés financiers tributaire du cadre réglementaire
À LA UNE

Le succès des marchés financiers tributaire du cadre réglementaire

MDJS NT7ARKO W NKTACHFO

Casablanca – La performance des marchés financiers en Afrique dépend largement de la qualité du cadre réglementaire, a souligné, mercredi, la présidente de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC), Nezha Hayat.

« Les réformes des marchés des capitaux doivent s’atteler à une meilleure surveillance du marché et la diversification des produits et services financiers », a expliqué Mme Hayat, à l’ouverture de la 24ème édition de la conférence annuelle de l’African Securities Exchanges Association (ASEA).

Il est question, également, d’élargir la base des investisseurs et émetteurs et traiter la problématique de la fragmentation du marché à travers l’harmonisation des réglementations au niveau régional, a soutenu Mme Hayat.

En outre, la présidente de l’AMMC a mis en avant les opportunités de transformation des marchés de capitaux africains à travers des projets à fort impact, tels que l’African Exchanges Linkage Project (AELP).

Et d’ajouter que ces projets, conjointement sponsorisés par l’ASEA et la Banque africaine du développement, contribueront au développement des flux d’investissements et la disponibilité de liquidités, au profit des marchés du continent.

Rappelant la résilience affichée par les économies de l’Afrique relativement à l’économie mondiale, Mme Hayat a souligné le rôle capital des marchés des capitaux en matière de financement de la croissance future du continent.

« L’un des défis urgents de l’Afrique consiste à orienter les flux financiers vers l’investissement productif », a-t-elle dit, notant que les marchés des capitaux seront naturellement appelés à compléter les financements publics et bancaires existants.

Abritée par la Bourse de Casablanca, cette édition se tient les 24 et 25 novembre, en format virtuel, sous le thème « les marchés financiers, moteurs essentiels de l’émergence de l’Afrique ».

Cette conférence ambitionne de fournir des réponses à de multiples questions stratégiques relatives au développement des marchés financiers africains en particulier et à la croissance économique du continent en général.

En ligne avec les objectifs stratégiques de l’ASEA, la conférence mettra l’accent sur le rôle des marchés des capitaux et les bourses africaines en matière d’accélération de la reprise économique post-covid le financement des gouvernements et des projets d’infrastructures en Afrique.

Il s’agit également, d’explorer la contribution des marchés des capitaux, en termes d’appui financier aux entreprises, la mobilisation des capitaux indispensables pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME), l’accompagnement des transformations structurelles, l’intégration économique africaine et la promotion de l’innovation et l’inclusion financière.

Voir aussi:

Sony annonce le lancement de son casque WF-1000XM4

Hicham Louraoui

ADM réussit une émission obligataire de 2 MMDH

Hicham Louraoui

Les bus de la CTM regagnent les routes

Hicham Louraoui