À LA UNE

Léger allègement du besoin en liquidité des banques en août

Rabat – Le besoin en liquidité des banques a enregistré une légère atténuation au cours du mois d’août 2022, par rapport au mois précédent, selon la Direction des Études et des Prévisions Financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie et des finances.

Dans ce contexte, la Banque Centrale a légèrement réduit le volume de ses injections de liquidité qui s’est établi en moyenne hebdomadaire à 104,9 milliards de dirhams (MMDH) après 107,6 milliards en juillet, indique la DEPF dans sa note de conjoncture de septembre 2022.

Les interventions de Bank Al-Maghrib ont porté, essentiellement, sur les avances à 7 jours sur appels d’offre (39,5 MMDH après 44,9 milliards en juillet), les opérations de pensions livrées (38,9 MMDH après 38 milliards en juillet), les prêts garantis accordés dans le cadre des programmes de soutien au financement de la TPME (26,5 MMDH après 24,2 milliards en juillet).

Quant au taux interbancaire moyen pondéré au jour le jour (TIMPJJ), celui-ci se maintient, depuis le 18 juin 2020, en évolution quasi-stable, alignée sur le taux directeur à 1,50%, fait observer la Direction.

S’agissant du volume moyen des transactions interbancaires, il s’est accru par rapport au mois précédent de 4,3% pour se situer à 3,3 MMDH.

Concernant l’évolution des taux débiteurs au deuxième trimestre 2022, le taux moyen pondéré global a quasiment stagné par rapport au trimestre précédent, se situant à 4,29% après à 4,28%, fait savoir la même source, expliquant cette évolution par l’effet conjoint de la hausse des taux des crédits à l’équipement (+26 pb à 4,56%), à l’immobilier (+5 pb à 4,65%) et de trésorerie (+2 pb à 3,92%), atténuée par la baisse des taux des crédits à la consommation de 20 pb à 6,30%.

Voir aussi:

Programme d’assainissement liquide: 32 MMDH investis

Salma EL BADAOUI

SMI: Le RN en hausse de 7% en 2020

Karima EL OTMANI

CAN-2019: plus de 82 vols RAM au 1er tour

Khalid ABOUCHOUKRI