• Accueil
  • À LA UNE
  • L’expérience minière du Maroc toujours citée comme référence au niveau africain
À LA UNE

L’expérience minière du Maroc toujours citée comme référence au niveau africain

CAMPAGNE ADD
Sbah Nor
MDJS CHALLENGE VIRTUEL 728 X 90

-(Propos recueillis par Khalid BARKA, correspondant à Ouagadougou)-.

Ouagadougou- L’expérience et l’expertise minières du Maroc sont toujours citées comme référence à l’échelle du continent africain eu égard aux avancées incontestables et aux grands pas franchis par le Royaume dans ce secteur depuis belle lurette, a indiqué le ministre de l’Energie, des Mines et du développement durable, Aziz Rebbah.

« Le secteur des phosphates au Maroc, en premier chef, a, bel et bien, démontré au monde entier la capacité et le savoir-faire du Royaume de transiter d’un mode classique d’exploitation à un autre plus innovant et intelligent », a souligné M. Rebbah, dans un entretien à la MAP, en marge des travaux de la 3è édition de la Semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO), dont les travaux ont pris fin, le week-end écoulé dans la capitale burkinabè, Ouagadougou.

A noter que le Maroc s’est doté d’une vision stratégique dans le secteur des phosphates ayant mobilisé près de 200 milliards de dirhams. Elle ambitionne le renforcement de la position-leader du Royaume à l’échelle planétaire.

Selon M. Rebbah, cette capacité s’étend également à d’autres secteurs miniers, sans pour autant oublier que le Maroc œuvre toujours pour mettre en place et peaufiner tout un arsenal juridique avec des nouveautés dans le but d’asseoir un mode d’exploitation plus efficient.

Cette approche est basée sur plusieurs piliers, notamment la réduction des coûts de production et l’augmentation des capacités de production minière et chimique.

Le Maroc a été fortement présent à ces Assises minières ouest-africaines de Ouagadougou avec une importante délégation d’experts de haut-niveau dans ce secteur, a-t-il, par ailleurs, ajouté.

Outre M. Rebbah, la délégation marocaine comprenait le directeur de la géologie et le chef de division des activités minières au ministère de l’Energie, des Mines et du Développement durable, respectivement Ahmed Benlarhdim et Abdelali Lafdaoui.

Elle était également composée du secrétaire général de la Fédération de l’industrie minière, Mohamed Mortaji, du vice-président -Production minière du site Khouribga, Abdelkrim Ramzi et des directeurs -Exploration à l’international à MANAGEM, Mohamed Gharrabi et Abdelhafid Miri, ainsi que de deux ingénieurs à l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Abderrazak Hamzaoui et Rachid Hakkou.

« Ce conclave nous a, d’autre part, permis de rencontrer des ministres, des investisseurs et des chefs d’entreprises africains qui sont intéressés par l’expérience et l’expertise du Maroc dans le secteur minier et qui ont exprimé leur souhait et désir de venir dans le Royaume pour constater de visu le développement atteint en la matière, le climat propice des affaires et les opportunités qui leur y sont offertes », a relevé M. Rebbah.

La séance d’ouverture de la 3è édition de la SAMAO a été présidée par le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Tiéba, en présence de plusieurs ministres africains de l’Energie et des Mines, notamment ceux du Liberia, du Niger, du Tchad, du Togo et de l’Afrique du Sud, en plus du Commissaire en charge du secteur de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest).

La SAMAO relève d’un événement phare qui, de surcroît, regroupe des ministres, des décideurs, des investisseurs, des experts et des acteurs de la société civile de la sous-région et du continent dans le but de débattre du secteur et des moyens susceptibles de le booster et le promouvoir, a ajouté M. Rebbah.

Actuellement, « l’on assiste désormais à une transformation radicale du secteur minier, dans la mesure où l’Afrique est en phase d’amorcer un transit et un tremplin du mode d’exploitation brut à une approche intelligente et innovante en la matière avec davantage de création de postes d’emploi et d’opportunités d’investissement », a estimé le ministre.

Le thème de cette 3ème édition de la SAMAO, a signalé M. Rebbah, constitue un créneau de nature à lancer une réflexion et amorcer un débat internationaux sur les possibilités et les méthodologies à adopter en vue de tirer bénéfice du secteur minier et de ses dividendes et garantir un développement durable, en particulier en faveur des communautés locales en matière de création d’emplois, d’activités annexes génératrices de revenus et d’amélioration des conditions de vie des autochtones de manière substantielle.

La SAMAO-2018 a été organisée sous le thème « L’exploitation des ressources minérales en Afrique: quelles stratégies pour en faire un moteur de croissance et de développement durable ? ».

Cette Semaine, a fait savoir M. Rebbah, était également une opportunité pour les représentants des pays participants afin de présenter et d’exposer leurs expériences et expertises respectives dans le secteur minier dans le domaine juridique, leurs Codes miniers et les facilités et avantages d’exploitation et d’exploration minières, ainsi que les éventuels partenariats entre les secteurs public et privé.

Il s’agit, en outre, d’un débat fructueux et prometteur portant, en particulier sur l’exploitation minière et les secteurs de sous-traitance liés à ce secteur qui pourra dorénavant bénéficier, à plus d’un titre, aux populations locales, a-t-il noté.

La SAMAO, dont le Maroc était le pays invité d’honneur de la 2è édition, qui s’était déroulée en septembre 2017 à Ouagadougou, a pour objectif principal d’offrir des opportunités d’affaires aux acteurs des secteurs public et privé, d’attirer des investisseurs pour soutenir la croissance dans le domaine des mines et des carrières et d’appuyer le développement durable dans ces secteurs.

Voir aussi:

Covid-19: La solution « Attaissir », meilleure initiative innovante du NENA

Hicham Louraoui

Viandes rouges: la FIVIAR rassure sur l’approvisionnement du marché

Hicham Louraoui

Maroc: l’économie baisserait de 5,5% au T4-2020 (HCP)

Youness AKRIM