À LA UNE

GAO-IRESEN: Logement social à haute efficacité énergétique

Rabat – Le Groupe Al Omrane et l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) ont signé, jeudi à Rabat, une convention spécifique portant sur le développement de logement social, durable et à haute efficacité énergétique.

Signée par le président du directoire du groupe Al Omrane, Badre Kanouni et le directeur général de l’IRESEN, Badr Ikken, cette convention s’inscrit dans le cadre du partenariat institutionnel conclu entre les deux institutions dans le domaine de l’amélioration des procédés et la promotion de l’innovation en matière de matériaux de construction et d’aménagement.

A travers cette convention, le groupe Al Omrane concrétise son engagement en faveur du développement durable et réaffirme l’intérêt qu’il accorde à l’innovation et à la recherche et développement.

C’est dans ce sens que M. Ikken a souligné, dans une déclaration à la MAP, que cette convention vise à développer quatre projets pilotes au niveau des différentes régions du Maroc avec des conditions climatique diverses, notamment les régions de Souss-Massa, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et la région de l’Oriental afin de développer des bâtiments sociaux, durables et qui sont hautement performants sur le plan de l’efficacité énergétique.

« L’ambition est d’améliorer les conditions de vie, baisser la facture énergétique tout en baissant également le coût des constructions », a-t-il indiqué. « Il s’agit de technologies et techniques développées au niveau de nos laboratoires qui vont pouvoir être implémentées à court et à moyen terme pour pouvoir être transposées au niveau des projets sur le plan national et pourquoi pas continental », a-t-il relevé.

Il a, dans ce sens, mis en avant la force et les potentialités des ressources humaines et de l’expertise du Royaume pour faire face à la pandémie de la Covid-19, souhaitant à cet égard que celles-ci puissent être mise à disposition à un secteur qui est fortement énergivore, notamment celui du bâtiment avec une consommation énergétique de plus 35% », a-t-il dit.

M. Kanouni a, de son côté, indiqué dans une déclaration similaire, que parmi les objectifs d’Al Omrane est de chercher les moyens de développer la qualité des produits de logement du groupe et de ses aménagements urbains de manière à aller de plus en plus vers le développement durable, l’amélioration de l’efficacité énergétique, ainsi que le confort des concitoyens.

Il s’agit également de réduire le coût de ces produits qui doivent répondre à la nouvelle réglementation ou au moins de le maintenir, de réduire la facture énergétique du Maroc pour un secteur de bâtiment qui consomme plus de 35% de l’énergie mais également des concitoyens qui pourront voir ainsi leurs factures baisser.

Le président du directoire du groupe d’Al Omrane s’est, en outre, félicité de cette collaboration avec l’IRESEN qui a démarré il y a quelques mois et dont les délais fixés ont été respectés en dépit des conditions exceptionnelles marquées par la propagation de la pandémie du coronavirus.

« Nous allons travailler sur quatre régions du Royaume qui représentent à peu près 70% des conditions climatiques du Maroc et nous allons commencer par un concept qui sera développé par l’IRESEN pour passer juste après à la phase de réalisation et d’opération avec ces nouveaux concepts qui se basent sur des matériaux qui existent au niveau du Maroc pour développer au maximum la consommation des ressources et des produits qui sont fabriqués par le Maroc », a-t-il dit, espérant que ces nouvelles méthodes de travail puissent être généralisées au niveau de l’ensemble des opérations réalisées par le groupe.

Voir aussi:

BVC: performance hebdomadaire quasi stable

Khalid ABOUCHOUKRI

Taqa Morocco: Hausse de 4% du RNPG à fin septembre

Badr Bouhania

BMCE Bank: Hausse de 3% du RNPG au T1-2019