À LA UNE

Maroc: le trafic aérien poursuit son embellie

RHAMNA INVESTORS DAY LEADERBOARD

Le trafic aérien au Royaume reprend de plus belle durant cette année 2022, qui s’apprête à se clôturer sous de très bons auspices, à la faveur notamment de l’allègement des restrictions de voyage et la reprise des activités touristiques, après deux années de crise sanitaire.

Le secteur a réussi à amorcer une remontée importante. Preuves à l’appui, les récents chiffres dévoilés par l’Office national des aéroports (ONDA) qui font état de 16.546.802 passagers accueillis dans l’ensemble des aéroports du pays durant les dix premiers mois de cette année, soit un taux de récupération de 79% par rapport à la même période en 2019.

La récupération garde toujours le cap et enregistre des progressions comparativement à la même période de 2019, en accueillant 79% des passagers et 81% des mouvements aéroportuaires, soit respectivement 16.546.802 passagers et 142.284 mouvements aéroportuaires pour l’ensemble des aéroports entre janvier et octobre 2022.

L’année 2022 s’achèvera ainsi en beauté pour un secteur qui a souffert pendant longtemps, comme en témoignent le trafic aérien enregistré durant le seul mois d’octobre, où les aéroports ont enregistré un volume de trafic commercial de 2.191.055 passagers et de 16.845 mouvements aéroportuaires.

Ce volume enregistré représente désormais des taux de récupération, respectivement, de 101% et 94% par rapport à la même période de l’année 2019.

Par répartition géographique, l’aéroport Casablanca Mohammed V a accueilli durant ce mois d’octobre 759.360 passagers à travers 6.084 vols, représentant 90% du trafic aérien passagers et 80% des mouvements aéroportuaires enregistrés durant le mois d’octobre 2019.

En effet, la plus grande plateforme portuaire du Royaume est sur l’élan d’une récupération confirmée, étant donné que le trafic cumulé depuis le début de l’année 2022 s’établit à 6.176.926 passagers via 54.714 vols, soit un taux de récupération de l’ordre de 71% pour chacun des segments par rapport à la même période de 2019.

Même son de cloche pour les autres aéroports du pays, puisque l’ONDA précise que durant le mois d’octobre 2022, plusieurs aéroports ont atteint, voire dépassé, le volume du trafic aérien passagers enregistré durant la même période de 2019, notant que la récupération se consolide durant les dix premiers mois pour plusieurs aéroports.

Il s’agit notamment des aéroports du Nord et de l’Oriental qui ont enregistré des taux de récupération supérieurs ou égaux à 100% par rapport à la même période de 2019, Tétouan 398%, Oujda 120%, Nador 110%, Tanger 104%, et celui de Guelmim qui a enregistré un taux de récupération de l’ordre de 140% du trafic passagers enregistré durant la même période de 2019.

A l’international, le trafic aérien a pris de l’altitude, enregistrant depuis le début de 2022 un total de 14.790.085 passagers accueillis dans les aéroports du Royaume, soit un taux de récupération de 80% par rapport à la même période de 2019.

Pour leur part, les marchés de l’Europe, du Moyen et Extrême Orient, de l’Amérique Nord et de l’Afrique ont enregistré, en octobre, des taux de récupération supérieurs à 100%, et pour l’Europe, qui représente plus de 84% du trafic aérien international, elle a enregistré un taux de récupération de 107% comparativement à octobre 2019.

Le transport aérien a bel et bien réussi son décollage durant cette année et atteint des niveaux d’avant pandémie, confirmant ainsi sa reprise et ouvrant la voie à de meilleures perspectives pour l’année à venir.

Voir aussi:

Cartables scolaires : Le marché est bien approvisionné

Safaa BENNOUR

Tenue à Rabat du conseil d’administration de la Caisse de compensation

Bassma RAYADI

La confiance des ménages se dégrade au T2