À LA UNE

Maroc/Sao Tomé-et-Principe pour une coopération économique

CAMPAGNE ADD
Sbah Nor
MDJS CHALLENGE VIRTUEL 728 X 90

Casablanca – Les moyens de renforcer l’attractivité des investissements et consolider les échanges commerciaux entre le Maroc et la République de Sao Tomé-et-Principe ont été au centre d’une réunion, jeudi à Casablanca, entre la ministre santoméenne des affaires étrangères, Edite Tenjua, et le président de la Commission Afrique de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Abdou Diop.

Lors de cette entrevue, les deux parties ont également discuté des moyens à déployer pour promouvoir le partage d’expériences et d’expertises, notamment dans les domaines de la pêche, du tourisme, de l’infrastructure et des énergies renouvelables.

« Lors de cette rencontre avec la CGEM, nous avons exploré les différentes possibilités d’investissements offertes aux opérateurs marocains à Sao Tomé et Principe », a indiqué Mme Tenjua dans une déclaration à la MAP, soulignant que la réunion a été aussi l’occasion d’identifier les principaux domaines de coopération, principalement l’agriculture, la pêche, les énergies renouvelables et le tourisme.

« Notre objectif principal est de bénéficier du savoir-faire et de la très grande expérience du Maroc dans ces secteurs, et nous nous attendons à recevoir prochainement une délégation marocaine dans notre pays », a-t-elle dit à l’issue de cette rencontre.

De son côté, M. Diop a déclaré que cette réunion avait pour but d’explorer les voies et moyens de renforcer la coopération entre le secteur privé marocain et la république de Sao Tomé et Principe et de discuter des différentes pistes de coopération possibles notamment dans les secteurs de l’agriculture, des énergies renouvelables, de pêche maritime et du tourisme.

« Nous avons mis en place un plan d’action pour permettre de programmer une visite d’acteurs privés dans la république de Sao Tomè et Principe, dans le but de renforcer davantage la coopération économique entre nos deux pays », a-t-il ajouté.

Les relations commerciales et économiques entre les deux pays sont marquées par la signature de deux accords portant sur la promotion et la protection réciproques des investissements et sur la non double-imposition.

Le premier accord a pour objectif de promouvoir le flux d’investissements entre les deux pays et prévoit des garanties supplémentaires en termes de protection des investissements effectués par les investisseurs marocains et santoméens dans les deux territoires respectifs.

En ce qui concerne le second, il vise à éliminer les obstacles financiers qui peuvent restreindre les mouvements de capitaux et les échanges commerciaux entre les deux parties. Il permet également de lutter contre l’évasion et la fraude fiscales internationales par le développement de la coopération entre les administrations fiscales en matière d’échange de renseignements et d’assistance au recouvrement des impôts et taxes.

En outre, le Maroc et la république de Sao Tomé et Principe ont signé un accord de coopération dans le domaine des pêches maritimes fixant les principes et les modalités de mise en œuvre de la coopération dans les domaines de la formation, de la recherche scientifique et technique en matière de pêches maritimes, et des industries de transformation et de commercialisation des produits de la pêche.

Voir aussi:

« Top Performer RSE »: Et de 6 pour Lydec

Hicham Louraoui

La FCS propose son plan de relance post Covid-19

Karima EL OTMANI

GCAM-BERD: Ligne de crédit de 20 M€

Hicham Louraoui