À LA UNE

Débat à Marrakech sur la « Transformation agile »

CAMPAGNE ADD
Sbah Nor
MDJS CHALLENGE VIRTUEL 728 X 90

Marrakech – « La Transformation agile : Aller au-delà des méthodologies ! » est le thème central de la 7ème édition de la Conférence « Project & Program Management » (PPM 2018), dont les travaux ont débuté, vendredi à Marrakech, avec la participation d’un aréopage de professionnels et d’experts de renom représentant plus d’une vingtaine de pays.

Initiée par Trusted Advisors, un groupe spécialisé dans le conseil, les études et l’accompagnement à forte valeur ajoutée, cette rencontre de deux jours se veut une opportunité unique pour explorer les stratégies, les bonnes pratiques et les postures clés en matière de management des programmes de transformations agiles, tout en mettant l’accent sur les limites de la généralisation/Scale UP, les transformations agiles et digitales, l’Open Innovation et l’intelligence collective.

L’édition 2018 de la Conférence PPM, qui connaît la participation de plus de 70 professionnels et experts marocains et étrangers des fonctions-métiers, maîtrise d’ouvrage, organisation, ressources humaines, gestion de projet, PMO, intervient dans le sillage du succès enregistré lors des précédentes éditions de ladite Conférence.

Intervenant à l’ouverture de ce conclave, M. Farid Yandouz, Directeur général de Trusted Advisors Group, s’est félicité de la tenue de cette importante rencontre qui a gagné en maturité et en perspectives en ayant, chaque fois, avec l’apprentissage acquis, des interventions de plus en plus pertinentes et intéressantes par rapport à ce que vivent les organisations et les entreprises.

Soulignant la pertinence du thème de l’agilité, arrêté pour cette édition, M. Yandouz, également expert en conduite du changement et de la gestion des transformations auprès de grands groupes, a précisé que les participants vont, entre autres, décortiquer l’agilité d’un point de vue qui va au-delà des méthodologies.

« Nous n’allons pas nous arrêter à ce niveau, à ces méthodologies : on va parler de culture, de Mindsets, de processus et de dynamique transformationnelle qui permettent aux organisations et entreprises d’installer des esprits agiles au sens d’expérience client, au sens de dynamique opérationnelle et au sens d’efficacité externe et interne », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter que la tenue de cette Conférence vise à favoriser l’échange des expériences et des réflexions et l’interaction entre les différents participants en alternant keynotes et travaux en groupes, ainsi que panels, interventions et discussions organisés à ce sujet.

De son côté, le Directeur-Général adjoint du groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM), M. Abdelmounaim Dinia, a souligné l’importance de l’agilité par rapport aux projets et aux transformations digitales, affirmant que l’agilité signifie la flexibilité et la capacité d’adaptation aux changements sans pour autant manquer de rigueur.

Explicitant les raisons pour lesquelles chaque organisation, entreprise ou établissement bancaire doit être agile, M. Dinia a mis l’accent, entre autres, sur l’existence d’une clientèle de plus en plus connectée qui demande toujours des services nouveaux, immédiats et rapides, ainsi que sur la réglementation qui est en perpétuel changement, d’où l’impératif d’être toujours agile face à ces changements successifs.

Il a aussi relevé la nécessité de faire toujours preuve d’agilité dans le domaine bancaire et financier, marqué par de nouveaux entrants, une grande transformation digitale et une dématérialisation des process, citant l’exemple du lancement récent au Maroc du paiement par téléphone mobile.

Notant que toute entreprise doit être agile, savoir changer de cap et prendre les décisions qui s’imposent si un tel ou tel projet n’aboutit pas, M. Dinia a fait savoir que le management doit aussi faire preuve d’agilité en responsabilisant les gens, en leur faisant confiance et en acceptant leurs idées, sans oublier le projet lui-même qui doit aussi être agile et centré sur le service final pour le client.

Après avoir donné un aperçu sur la démarche du Crédit agricole du Maroc, qui doit assurer en même temps sa mission de développement de l’agriculture et du monde rural, et celle de tout établissement bancaire classique, M. Dinia a souligné que le CAM a toujours fait preuve d’une grande agilité et flexibilité pour honorer, à chaque fois, ses engagements envers sa clientèle.

Le CAM en tant qu’établissement bancaire a pris, lui aussi, à l’instar des autres banques de la place financière nationale, le virage digital en offrant de nouveaux produits et des solutions digitales spécifiques pour le monde rural, afin d’être plus proche de ses clients notamment dans les zones enclavées, a-t-il rappelé.

M. Dinia a conclu en réaffirmant l’importance du changement de conduite de l’élément humain et celui des mentalités pour pérenniser et garantir le succès permanent de cette agilité.

Prenant la parole, Arie Van Bennekum, co-fondateur du Manifeste Agile, et co-auteur de « L’innovation agile : Guide de survie dans un monde en disruption », s’est interrogé sur « Comment devenir une entreprise agile ? », tout en soutenant que l’agilité est devenue très importante et que la perfection n’est pas un état, mais une ambition et un effort constant qui exige aussi une capacité de réaction aux changements, notamment au niveau des marchés.

Il a, en outre, indiqué que les modèles de business doivent aussi changer, faute de quoi chaque organisation ou entreprise fera face à d’énormes difficultés, citant à titre d’exemple le secteur de la téléphonie mobile qui connaît une rude concurrence au niveau mondial entre plusieurs sociétés.

Dans la foulée, M. Van Bennekum a fait remarquer que l’agilité consiste en une capacité rapide de changement en continu, notamment au niveau organisationnel, qui touche tous les départements composant une organisation ou entreprise pour avoir davantage de valeur ajoutée et de qualité de rendement.

Il s’est aussi attardé sur le concept de la communication à distance et de l’interaction, ainsi que sur l’impératif d’une collaboration inclusive entre les membres d’une même équipe ou d’un même groupe pour progresser et atteindre les objectifs fixés, estimant qu’il faut changer les méthodes de travail, innover, surmonter et changer les paradigmes établis.

Et de soutenir que l’agilité est devenue une nécessité impérieuse, et non une option, face à l’évolution technologique rapide que connaît le monde, faisant observer en guise de conclusion que les cadres supérieurs de toute organisation ou entreprise sont responsables de la réussite de la transformation agile.

Cyril Awere, stratège et expert en conduite de changement, en management des programmes et en optimisation des systèmes de management de la qualité à Trusted Advisors, a, quant à lui, focalisé son intervention sur « Comment réussir le changement dans les environnements agiles ? », en mettant en exergue les bénéfices et avantages de l’agilité. Il a ainsi précisé que tout projet est voué à l’échec en raison notamment de la résistance au changement, des performances limitées des systèmes et modèles existants, des objectifs et attentes irréalistes, et du manque de champions exécutifs.

Chiffres à l’appui et en se basant sur plusieurs sondages effectués dans ce sens, M. Awere a relevé la nécessité d’identifier les comportements à changer et d’adopter un ensemble de bonnes pratiques en la matière pour concrétiser cette agilité.

Le conférencier a aussi mis l’accent sur la « théorie du Nudge », qui se veut un concept des sciences du comportement, et selon laquelle les suggestions indirectes peuvent influencer les motivations, les incitations et les prises de décision des groupes et des individus, au moins de manière aussi efficace sinon plus efficacement que l’instruction directe.

Il a aussi explicité les « biais cognitifs » qui sont des mécanismes de la pensée qui sont censés faire gagner un temps précieux dans les prises de décision, faisant constater que l’agilité requiert un état d’esprit positif permanent et le développement des bonnes pratiques et habitudes en faveur du bien du groupe et de la réussite de tout projet au sein de toute organisation ou entreprise.

Au menu de cette Conférence, figure aussi une série de présentations portant sur « Pourquoi l’agilité des entreprises nécessite un Mindset Data Science ? », « Généralisation de l’agilité/Scale Up », « Gestion du programme de Transformation digitale de Burgan Bank en mode hybride (Agile/Waterfall) », « Enseignements clés de l’adoption des processus agiles pour la réalisation des projets d’infrastructure », « L’Orientation +Delivery+ incrémentale et changement de culture », et « L’intelligence collective massive au service de l’agilité ».

Voir aussi:

Guelmim: la BAD lance le programme Souk At-tanmia

Hicham Louraoui

Le Registre national des sûretés mobilières bientôt opérationnel

Hassnaa EL AKKANI

« Activité Titres »: BCP lance une offre de conservation globale

Mohammed HAMIDDOUCHE