• Accueil
  • À LA UNE
  • Oriental: l’Initiative Royale a fait de la région un pôle de développement prometteur
À LA UNE

Oriental: l’Initiative Royale a fait de la région un pôle de développement prometteur

Oujda – Le Wali de la région de l’Oriental, Mouâad Jamai a affirmé, vendredi à Oujda, que l’Initiative Royale pour le développement de la région de l’Oriental a fait de la région un pôle de développement prometteur attirant les investissements.

S’exprimant à l’ouverture des “Orientales”, événement qui se tient à l’occasion de la célébration des 20 ans du lancement de l’Initiative Royale pour le développement de la région de l’Oriental, sous le thème “20 ans d’investissements pour un développement durable”, M. Jamai a fait savoir que le Discours Royal du 18 mars 2003, qui a lancé l’Initiative Royale pour le Développement de la région de l’Oriental, a tracé la feuille de route pour le développement de la région, se manifestant essentiellement dans l’investissement, les infrastructures, les grand projets économiques ainsi que la formation de l’élément humain.

Il a également souligné que les projets structurants et les grands chantiers introduits par l’Initiative Royale pour le Développement de la région de l’Oriental, et auxquels la Région a pleinement adhéré, ont contribué au changement du paysage urbain, économique et social de l’Oriental et à la création des horizons de développement.

Dans ce sens, il a précisé qu’en application des Hautes Orientations Royales, des efforts immenses ont été déployés ayant donné des résultats importants, notamment au niveau de la mise en œuvre des chantiers Royaux, tels l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), le programme de la réduction des disparités territoriale et sociale, et aussi au niveau des stratégies nationales sectorielles.

Et de poursuivre que “l’Initiative Royale pour le développement de la région de l’Oriental a créé une dynamique renouvelée et permanente dans le domaine du développement durable”, notant que la première étape a été marquée par la construction, la deuxième par le renforcement de tous les domaines, la troisième étape actuelle devrait être déployée dans l’incarnation des acquis, par la mise en place d’une nouvelle génération de projets productifs, l’encouragement de l’investissement, et la création des postes d’emplois en faveur des habitants de toutes les collectivités territoriales, en particulier les jeunes.

Pour sa part, le Président du Conseil de la région de l’Oriental, Abdennabi Biioui a présenté le bilan de développement de la région deux décennies après le discours Royal de 2003. Ce bilan, a-t-il soutenu, a été marqué par plusieurs réalisations à tous les niveaux, ce qui a contribué à la création d’une dynamique globale et a donné une forte impulsion au développement de la région de l’Oriental, notamment après le lancement de l’INDH en 2005.

Il a, en outre, fait savoir que les grands chantiers menés par SM le Roi Mohammed VI ont introduit de grandes transformations structurelles ayant touché tous les domaines, mettant en avant également la régionalisation avancée, en tant que choix stratégique qui vise à incarner les principes de la gouvernance territoriale.

Et d’ajouter que les élus pourront préparer le programme de développement régional ainsi que la planification régionale du territoire.

M. Biioui a aussi tenu à saluer les acquis du système de la centralisation dans le pays, en tant que choix stratégique ayant mis en pratique les concepts et les valeurs de la démocratie, la démocratie participative et la bonne gouvernance, “malgré que nous vivons dans une nouvelle étape de la régionalisation avancée”.

De son côté, le Directeur général de l’Agence de l’Oriental, Mohamed Mbarki a indiqué que l’Initiative Royale pour le développement de la région de l’Oriental a introduit de grands projets, basés sur les atouts de la région et ses potentialités, et qui avaient un impact direct sur toutes les villes de la région, notant que ces projets ont permis à la région de concurrencer les autres régions au niveau national, ainsi que de conquérir de nouveaux marchés à la recherche de nouveaux opportunités.

Il a relevé que cette Initiative a constitué “une rupture avec le passé” et a introduit une nouvelle génération de réformes importantes, notamment dans le secteur du tourisme et l’agriculture, outre le secteur de la culture qui a connu un renforcement de son infrastructure, ainsi que le soutien des évènements culturels différents, tel le livre, les expositions du cinéma, et la musique.

“Les Orientales” sont marquées par la présence des délégations des pays africains, dont Burkina Faso, Cameroun, Congo, Iles Comores, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Mauritanie, et le Sénégal, seront clôturées par l’inauguration d’une nouvelle unité industrielle “APTIV” à la Technopole d’Oujda.

Organisées conjointement par la Wilaya de la Région de l’Oriental, le Conseil de la Région de l’Oriental, le Centre Régional d’Investissement (CRI) de la Région de l’Oriental et l’Agence de l’Oriental, “Les Orientales” visent à promouvoir cette région, désormais à même d’être le nouveau levier de l’économie nationale.

Voir aussi:

Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique : MoU pour l’organisation de la 33ème session au Maroc

Zineb Bouazzaoui

Maghreb Oxygène : détachement du dividende le 02 mai

Safaa BENNOUR

Le Conseil de BAM reporté au 13 octobre prochain

Samia BOUFOUS