• Accueil
  • À LA UNE
  • ORMVA du Gharb: Les filières et l’irrigation au centre des projets 2019
À LA UNE

ORMVA du Gharb: Les filières et l’irrigation au centre des projets 2019

Rabat – L’Office régional de mise en valeur agricole (ORMVA) du Gharb prévoit plusieurs projets au titre de l’année 2019, dans le cadre du Plan agricole régional, portant notamment sur le développement des filières et de l’irrigation.

Conformément au Plan agricole régional, le plan d’actions de l’Office au titre de l’année 2019 englobera plusieurs projets aux niveaux des programmes de développement des filières et de l’irrigation, notamment l’amélioration du service d’eau d’irrigation, le Programme national d’économie en eau d’irrigation, la réhabilitation des équipements hydroagricoles, l’extension du périmètre irrigué ainsi que le nivellement et la création des pistes agricoles au niveau des secteurs rizicoles, indique un communiqué de l’ORMVA du Gharb, rendu public suite à la deuxième session de son conseil d’administration, tenue récemment à Rabat.

D’autres projets sont également prévus et concernent les projets pilier II du Plan Maroc Vert (plantations de l’olivier et du câprier), outre les actions d’appui et d’amélioration de la gouvernance de l’Office.

Cette réunion, présidée par secrétaire général du département de l’Agriculture, Mohamed Sadiki, le directeur de l’ORMVA du Gharb, Aziz Bellouti a présenté les réalisations financières de l’exercice 2018, ainsi que le plan d’action et le projet de budget au titre de l’exercice 2019.

A cet égard, le communiqué indique que l’ORMVA du Gharb a enregistré un taux record d’ordonnancement et de paiement de 85% à fin décembre 2018, notant que les taux d’engagement ont atteint 99% à fin novembre 2018, avec une prévision de 100% à fin décembre 2018 pour le budget d’investissement.

Il s’agit également de la réduction substantielle des crédits de report, qui ont atteint 104 MDH en 2018, contre 153 MDH en 2017, alors que 69 MDH seulement sont prévus pour être reportés en 2019, poursuit la même source.

Les principaux indicateurs de performance ont concerné, notamment, les avancées importantes réalisées par l’Office pour la première fois, en termes de recouvrement de ses créances ayant atteint 131,3 MDH, dont 100 MDH représentent les recettes liées à l’eau d’irrigation (situation au 30 novembre 2018).

Cette réunion s’est tenue en présence des membres du conseil d’administration de l’Office et des représentants des directions centrales.

Voir aussi:

Le dirham s’apprécie face à l’euro et au dollar

Khalid ABOUCHOUKRI

Sothema: hausse de 7% du CA à fin septembre

Youness AKRIM

La relance économique nécessite une 2è mobilisation de fonds

Hicham Louraoui