À LA UNE

PCNS: focus sur l’économie des pays du Sud

CIH PAY2

Rabat – Le Policy Center for the New South (PCNS) vient de publier un dossier thématique, en guise de lecture d’été, sur l’économie des pays du Sud.

Ce dossier traite d’une multitude de sujets s’articulant, notamment, autour de l’impact de la crise sanitaire sur l’économie, la problématique de la dette en Afrique, l’avenir de l’agriculture africaine et les enjeux de la transition énergétique.

Sous le titre « Covid-19: La sortie de crise s’annonce inégalitaire », l’économiste Larabi Jaïdi, Senior Fellow au PCNS, écrit que « la sortie de crise serait de plus en plus inégalitaire », relevant que le « Sud est en plein tumulte, il fait face au risque du variant delta et aux déficits en vaccination des populations.

« Le monde semble se diviser en deux blocs. Les économies avancées peuvent espérer que l’activité se normalise davantage », souligne M. Jaïdi, notant que « le reste du monde, plus particulièrement le Sud, où la couverture vaccinale est nettement moindre et le financement de la relance problématique, il devra continuer à composer avec les perspectives d’une résurgence des infections ».

Le PCNS s’attarde également dans ce dossier sur l’impact de la Covid-19 sur l’économie marocaine qui a fait face à « une année 2020 extrêmement difficile et complexe », rappelant que « la crise provoquée par le choc de la Covid-19 est singulière, multicanale et fondamentalement différente des crises précédentes ».

Ce dossier thématique accorde un intérêt particulier à l’Afrique, notamment, la problématique de la dette et les défis de développement post-Covid. L’agriculture africaine de l’après Covid-19 fait partie également des sujets inclus dans le dossier, qui fait état du besoin du continent à une nouvelle agriculture plus productive, résiliente et prospère.

Le PCNS jette, aussi, la lumière sur la transition énergétique pour les pays du Sud et la capacité des énergies renouvelables des pays africains qui possèdent une capacité de production hydroélectrique exploitable, estimée à 12% du total mondial.

Voir aussi:

Ouverture à Ifrane du Sommet africain du commerce et de l’investissement

admin-hakim

Stratégie de l’artisanat: 4 axes stratégiques à l’horizon 2030

Safaa BENNOUR

Économie verte: 3 questions à Abdeslam Seddiki

Hassnaa EL AKKANI