À LA UNE Service Entreprise

Plaidoyer en faveur de nouveaux process de construction durable

Casablanca – Des panélistes réunis, mercredi à Casablanca, dans le cadre d’une conférence organisée par LafargeHolcim Maroc sous le thème « Construction durable & Holcim Awards » ont souligné l’importance d’introduire de nouveaux process de construction durable et d’efficacité énergétique.

Ils ont, à cet effet, affirmé que la construction durable et la mise en œuvre de matériaux à faible impact carbone sont indispensables pour la pérennité des constructions au Maroc.

Dans ce sens, Saad Dalil, directeur commercial et marketing de LafargeHolcim Maroc, a expliqué que la vraie problématique est de faire de la construction du Maroc « un vecteur de construction durable » tout en préservant et en gardant le cachet architectural des villes marocaines et en essayant de réduire autant que possible l’impact environnemental de la construction sur l’environnement.

Cette réduction de l’impact environnemental, a-t-il dit, passera inévitablement par l’efficacité énergétique, mais aussi par d’autres actions qui vont mener de manière complémentaire à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et cela, tout au long du processus et du cycle de vie du bâtiment, depuis l’extraction des matières premières nécessaires aux matériaux de construction jusqu’à la fin du cycle de vie et la déconstruction des bâtiments.

Évoquant les perspectives de la construction durable au Maroc, M. Dalil a affirmé que celles-ci sont « très encourageantes ». « Il existe un cadre normatif et règlementaire qui est en train d’évoluer et il y a une prise de conscience générale de la part des différentes composantes de l’écosystème pour aller de l’avant dans la construction durable et pour essayer de réduire autant que possible l’impact que cela représente », a-t-il ajouté.

Parallèlement, le président du conseil national de l’Ordre des architectes du Maroc, Chakib Benabdellah, a fait savoir qu' »on ne peut concevoir aujourd’hui la programmation des bâtiments et la conception de ceux-ci, sans penser à l’efficacité énergétique et à la construction durable puisque le monde est aujourd’hui en pleine mutation ».

Et de soutenir : « Notre pays est très précurseur dans le domaine du développement durable et toutes les études de normalisation des matériaux de construction ainsi que les référentiels faits par le ministère de l’habitat permettent aujourd’hui aux intervenants dans l’acte de bâtir, de pouvoir bénéficier d’un certain nombre d’expériences et de connaissances à fin de nous permettre d’essayer d’améliorer le confort dans le bâtiment et l’économie de l’énergie dans ce même secteur ».

Pour sa part, Aziza Chaouni, architecte, a mis en lumière la nécessité de placer l’écologie au centre de l’activité de l’architecture, en vue de favoriser la réhabilitation du bâti existant, son intensification, sa capacité à évoluer tout en pensant à un emploi ultérieur et à sa vocation dans le temps.

Elle a, à cet effet, fait remarquer que la fibre écologique fait de plus en plus son chemin auprès des professionnels et que la dynamique que connait le secteur est une occasion pour introduire de nouveaux process de construction durable et d’efficacité énergétique.

Cette rencontre a réuni différents représentants du secteur du Bâtiment avec pour objectif de proposer des réponses durables aux contraintes et défis que pose l’urbanisation croissante et aux nouvelles exigences technologiques, environnementales, socio-économiques et culturelles des constructions contemporaines.

Pour partager cette réflexion avec les différents acteurs de la construction, LafargeHolcim Maroc a convié plusieurs architectes marocains lauréats des Holcim Awards à présenter leurs projets primés. Les lauréats Yassir Khalil, Fatima-Zahra Bendahmane, Saad Derouich et plus récemment Aziza Chaouni, ont fait leur interventions à travers deux panels, à savoir : « Les tissus anciens vernaculaires à l’épreuve de la vision durable » et « Les matériaux industriels performants, le corollaire d’une construction durable maitrisée ».

Le Holcim Awards est le plus important concours international de projets de construction durable. Ce concours se déroule en cycles triennaux et récompense des projets architecturaux audacieux et novateurs. Il se concentre sur les projets qui vont au-delà des normes en vigueur, proposent des réponses durables aux questions technologiques, environnementales, socio-économiques et culturelles qui affectent la construction contemporaine et fournissent des solutions nouvelles, surprenantes et résolument visionnaires, qui vont révolutionner notre façon de construire. Un montant de prix total de 2 000 000 $ est reparti entre les gagnants à chaque édition.

Voir aussi:

Marrakech/Autobus: l’ATU s’interroge sur le retard de l’appel d’offre

Hicham Louraoui

L’économie mondiale chuterait de 3% en 2020 (FMI)

Hicham Louraoui

Maroc: l’inflation prévue à 5,3% en 2022

Lhassan Essajide