À LA UNE

PRI 2021-2023: M. Elalamy annonce 3 chantiers stratégiques

Casablanca – Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a annoncé, jeudi à Casablanca, trois chantiers stratégiques pour renforcer le positionnement de l’industrie marocaine dans le cadre du plan de relance industrielle (PRI) 2021-2023.

Il s’agit en premier lieu de confirmer la place industrielle du Royaume et conquérir de nouveaux marchés et des territoires industrielles en utilisant la commande publique comme catalyseur, a précisé M. Elalamy dans une présentation au Conseil National de l’Entreprise (CNE) de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) tenu par visioconférence.

Le deuxième chantier porte sur l’amélioration de la compétitivité de du Maroc, en déroulant la phase II de la stratégie industrielle pour devenir la base mondiale la plus compétitive à destination de l’Europe, a-t-il ajouté, notant que le troisième vise à positionner le Royaume comme base industrielle décarbonée et circulaire, en mobiliser une partie des énergies renouvelables du Royaume, au service d’un ancrage industriel.

Cette nouvelle stratégie industrielle, selon le ministre, a pour objectif d’accompagner les filières industrielles et renforcer leur intégration, de démultiplier la création d’emplois et de valeur, de développer l’entrepreneuriat industriel et de favoriser l’émergence d’une nouvelle génération d’industriels et se positionner comme un partenaire international stratégique, dans le contexte de resserrement des chaines de valeur.

Il est aussi question de décarboner la production industrielle pour améliorer la compétitivité du secteur industriel marocain et renforcer son attractivité et inscrire le secteur industriel marocain dans une démarche d’innovation.

Après avoir mis en avant la réactivité et l’efficacité des compétences marocaines attestées dans le contexte de la pandémie, M. Elalamy a présenté les atouts sur lesquels le Maroc doit capitaliser pour réussir la relance industrielle post covid-19, en l’occurrence, sa proximité à des marchés de consommation avec une réactivité logistique forte et des accords de libre-échange ouvrant les portes d’un marché de plus d’un milliard de consommateurs.

Ces atouts portent également sur un potentiel d’énergies Renouvelables important et très compétitif, une main d’œuvre qualifié et agile et une stratégie industrielle cohérente dans la durée depuis le lancement en 2005 du programme émergence et des chaines de valeur complétées par les écosystèmes performants.

S’agissant des actions de l’Etat pour encourager la substitution aux importations et créer de l’emploi, M. Elalamy a cité l’ouverture des marchés publics et privés aux porteurs de projets, l’encouragement des projets à potentiel export, au-delà de la seule substitution et la limitation dans le temps du soutien public avec un délai de 3 ans pour une montée en puissance de la production.

Ces actions portent également sur l’accompagnement proactif sur l’amélioration de la qualité des produits, avec des exigences fortes et la Transparence dans le choix des promoteurs, avec des appels à projets ouverts et des règles claires.

Voir aussi:

Maghrebail: Résultat net en hausse de 6% en 2019

Le CMC prévoit une croissance de 0,8% en 2020

Hicham Louraoui

Jaida: le PNB recule de 5% au T2-2019

Khalid ABOUCHOUKRI