• Accueil
  • À LA UNE
  • « Quand l’architecture se fait ambassade », un ouvrage sur la symbolique des édifices diplomatiques de Rabat
À LA UNE Produits

« Quand l’architecture se fait ambassade », un ouvrage sur la symbolique des édifices diplomatiques de Rabat

MDJS NT7ARKO W NKTACHFO

Rabat – « Quand l’architecture se fait ambassade » tel est l’intitulé d’un ouvrage inédit publié par la Fondation Diplomatique avec la contribution du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville.

Présenté mercredi dernier au siège de la Fondation diplomatique à Rabat lors d’une rencontre présidée par la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nouzha Bouchareb et le président de la Fondation, Abdelati Habek, cet ouvrage raconte la symbolique des bâtiments de la résidence des ambassadeurs et les détails de leur architecture, indique-t-on dans un communiqué.

Il comprend des informations, documentées avec des photographies des bâtiments de certaines missions diplomatiques accréditées au Maroc et les résidences de leurs ambassadeurs, ajoute la même source.

Intervenant lors de cette rencontre, Mme Bouchareb a souligné le contexte général de la publication de cet ouvrage, et qui met en valeur la reconnaissance de l’importance de la valorisation du patrimoine matériel et immatériel à l’échelle nationale et internationale, en tant qu’héritage partagé par toute l’humanité, et incarne le concept de confluence de cultures et de civilisations.

« Dans ce contexte, la ministre a rappelé l’intérêt particulier que le Maroc accorde à la question de la valorisation du patrimoine civilisationnel et culturel en lien avec l’identité marocaine authentique et ce, conformément aux Hautes Orientations Royales, évoquant des extraits du noble message adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’Assiste, au colloque des ambassadeurs du Maroc en 2013, au cours duquel Sa Majesté a souligné l’importance de la diplomatie culturelle dans le cadre d’une vision diplomatique globale et cohérente qui consacre l’identité civilisationnelle du Maroc et consolide sa position géostratégique distinguée et répond à ses fondations bien établies », fait savoir le communiqué.

En lien avec le sujet de l’ouvrage, Mme Bouchareb a indiqué que la construction du siège administratif de l’ambassade ou même de la résidence de l’ambassadeur n’est pas un processus ordinaire qui se réduit uniquement à des spécifications techniques et architecturales standardisées, mais plutôt un projet porteur d’une planification et d’une perception capables de donner au bâtiment un caractère qui reflète l’image du pays dans son architecture, sa culture, ses arts, son patrimoine et ses coutumes, faisant appel aux architectes pour évoquer les dimensions culturelles et civilisationnelles dans le processus de construction, et de faire de l’architecture un pont entre les peuples.

La ministre a conclu que cet ouvrage donne une réelle impression que les caractéristiques architecturales des ambassades et des résidences, dans leur unicité, leur distinction, leur spécificité et la combinaison d’un certain nombre de cultures, font de Rabat la capitale administrative du Royaume, la ville des lumières et la capitale de la culture arabe, et confirme sa position historique de lieu de rencontre des cultures et civilisations humaines et d’espace exemplaire de coexistence et de vivre ensemble.

Pour sa part, M. Habek a souligné que l’ouvrage met en exergue des ambassades à Rabat dont l’architecture est cohérente avec le tissu urbain marocain tout en préservant la richesse du patrimoine culturel et civilisationnel de leurs pays, ajoutant que la question de l’ambassade et l’urbanisation a toujours été au centre de l’attention des diplomates, des politiciens et architectes, car la conception d’un bâtiment d’ambassade a pour vocation de représenter la culture, la civilisation et le patrimoine culturel entre autres du pays concerné.

Le chef de la Fondation diplomatique, de son côté, a ajouté que cet ouvrage offre un voyage agréable à travers les bâtiments des ambassades, qui surprennent par l’histoire de leur conception et réalisation et la symbolique de leur architecture et conception.

A leur tour, et par leurs interventions, les chefs de missions diplomatiques ont unanimement reconnu la profondeur, la force et la noblesse des liens qui unissent leurs pays avec le Royaume du Maroc, et qui reposent sur des principes de respect et d’appréciation mutuels. Chose incarnée à travers l’architecture des sièges de leurs ambassades qui est un miroir qui reflète les valeurs de mixité, de coexistence, d’ouverture et d’inter-culturalisme entre les civilisations et les cultures sous forme de diversité dans le cadre de l’unité de la créativité humaine.

Cet ouvrage, dans sa première forme, est consacré aux ambassades du Royaume d’Arabie saoudite, d’Australie, de Belgique, du Canada, des États-Unis, d’Égypte, des Émirats arabes unis, d’Indonésie, du Sultanat d’Oman et du Vatican, avec le principe que ce travail documentaire sera renforcé par les ambassades et résidences des ambassadeurs dans les éditions à venir.

Voir aussi:

Les principaux points de la SCRT à fin février

Karima EL OTMANI

Les Eaux Minérales d’Oulmès: Repli du RNPG -76 MDH

Hicham Louraoui

Exportations: Hausse de la demande mondiale au Maroc

Badr Bouhania