À LA UNE

Remise des diplômes aux lauréats de l’ESITH

– L’Ecole Supérieure des Industries du Textile et Habillement (ESITH) a organisé, vendredi à Casablanca, une cérémonie de remise des diplômes à ses lauréats, en présence du ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri.

Cette cérémonie, qui vient couronner les efforts déployés par les étudiants tout au long de leurs cursus, concerne près de 442 diplômés sur 3 cycles, parmi lesquels 144 lauréats de la 23ème promotion du Cycle Ingénieur d’État, 94 de la 13ème promotion Master Spécialisé, et 204 de la 15ème promotion du Cycle Licence Professionnelle.

Dans une déclaration à la MAP, M. Sekkouri a congratulé l’ensemble des diplômés et leurs familles, à l’occasion de cette consécration, ajoutant que la présence des responsables a pour vocation d’ »apporter un soutien moral à ces jeunes ».

Le ministre a également souligné la qualité des formations dispensées par l’ESITH, seule école d’ingénieurs au Maroc qui rentre dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP), qui fait ses preuves depuis près d’un quart de siècle avec un taux d’insertion dépassant les 90% et qui alimente continuellement l’économie nationale par des ressources humaines qualifiées.

Le secteur du textile représente un écosystème très prometteur au regard des transformations qu’ont connues les marchés internationaux, lesquelles appellent le Maroc à disposer de compétences hautement qualifiées en la matière, a affirmé M. Sekkouri.

De son côté, le Directeur général de l’ESITH, Abderrahmane Farhat, s’est félicité de cette cérémonie qui fête à la fois les lauréats et le 25ème anniversaire de l’école, ajoutant que l’ESITH dispose aujourd’hui d’un centre de carrière qui suit l’insertion des lauréats dans la vie active, et dont le suivi mensuel fait état d’un taux d’insertion de 93% des diplômés.

Ces résultats « très satisfaisants » reviennent principalement au mode de gouvernance de l’école de statut public gérée dans le cadre d’un PPP, et de la qualité du corps professoral qui dispose d’une expérience conséquente en entreprise, a fait savoir M. Farhat, ajoutant que les programmes sont élaborés dans une approche par compétence associant les professionnels des secteurs industriels.

Il a également mis en lumière l’importance accordée aux stages professionnels pour les lauréats, dont l’obtention des diplômes est conditionnée par un passage d’au minimum 7 mois en entreprise, a-t-il ajouté, soulignant la proximité permanente des étudiants avec les professionnels du secteur.

Créée en 1996 dans le cadre d’un Partenariat Public-Privé pour répondre aux besoins en compétences du secteur Textile Habillement, l’ESITH a, depuis 2002, diversifié ses filières de formation en mettant en place des formations transversales demandées par une multitude de secteurs industriels et de service

A ce jour, plus de 6.000 lauréats, toutes filières confondues, et dont la formation est basée sur un cursus polyvalent alliant compétences opérationnelles, techniques et managériales, évoluent sur le marché du travail.

L’ESITH a lancé en 2015 le premier Career Center dans une école d’ingénieurs au Maroc, qui a pour objectif d’accompagner les lauréats dans leur quête d’une carrière professionnelle stable et à la hauteur de leurs compétences.

Voir aussi:

HarmonyOS: Huawei vise 300 millions d’appareils en 2021

Hassnaa EL AKKANI

« Les Cahiers du Plan », une plateforme d’appel aux universitaires

Youness AKRIM

Marché monétaire: +10 MMDH de placements du Trésor

Salma EL BADAOUI