À LA UNE

Sociétés de bourse … C’est pas sorcier!

CAMPAGNE MDJS 07-2021 – emp 01
Campagne ONMT Ntla9aw f bladna
CAMPAGNE CMA CGM

Par Lhassan Essajide

Casablanca – La société de bourse ressemble à une fourmilière avec ses acteurs et son ambiance animée. Dans cet univers palpitant et ultra-sensible, une armée de professionnels travaille, dans l’harmonie et la complémentarité, au service des clients, institutionnels et particuliers. De la pré-ouverture à la clôture, BAB a passé une journée chez BMCE Capital Bourse pour vous rapprocher de ce microcosme financier, ses rôles, son mode de fonctionnement, ses codes et son jargon. En fin de compte, la Bourse, ce n’est pas aussi sorcier que ça !

Passage obligé de l’investissement en bourse, les sociétés de bourse (SDB) sont pourtant méconnues du grand public. Intermédiation, placement des titres, tenue de comptes, gestion de portefeuilles, conseil, accompagnement dans le cadre des opérations financières, animation ou encore gestion de programmes de rachat…, ces entités constituent une pièce maîtresse sur l’échiquier boursier marocain.

Au nombre de 17 au Maroc, les sociétés de bourse, dont la majorité est adossée à des groupes bancaires, jouissent du monopole de l’intermédiation boursière. Autrement dit, elles sont les seules habilitées à exécuter les transactions sur les instruments financiers inscrits à la cote de la Bourse des valeurs de Casablanca.

L’activité des SDB est une activité réglementée conditionnée par l’obtention d’un agrément délivré par le président de l’Autorité Marocaine des Marchés des Capitaux (AMMC) après avis du comité d’agrément. L’agrément est octroyé à la SDB si elle remplit les prérequis nécessaires à l’exercice de ses activités et présente des garanties suffisantes, particulièrement sur les volets organisationnel, technique et financier.

Une palette de services pour fructifier les avoirs

Acteur de référence sur le marché boursier marocain et l’une des premières sociétés de bourse ayant obtenu, en date du 28 octobre 1994, son agrément, BMCE Capital Bourse (BK Bourse) a ouvert grand, assurément dans le respect des mesures sanitaires, ses portes à l’équipe de la MAP pour une vue d’intérieur.

La filiale de Bank Of Africa et de son pôle Banque d’Affaires BMCE Capital gère un portefeuille clients de près de 3.000 comptes déposés, abrite 1,2 milliard de dirhams d’avoirs clientèle en conservation et revendique une part de marché moyenne de près de 15% sur l’activité d’intermédiation boursière au Maroc.

BK Bourse intervient sur le marché actions et exerce essentiellement les activités de courtage, de placement sur le marché primaire et de conservation de titres. L’activité est organisée autour d’un pôle marché appelé ‘Front Office’ et d’un pôle post-marché, le ‘Middle-Back Office’.

Le Front office est la cellule commerciale de la société. Il est composé de Sales / Traders qui ont pour mission de développer le volume d’affaires notamment à travers le conseil, la négociation et l’exécution des ordres en Bourse de la clientèle. Le Middle-Back Office prend en charge, quant à lui, le traitement de la journée boursière, le suivi du dénouement des opérations exécutées et la production de reportings aux clients. Le contrôle de l’activité est assuré en continu par un Contrôleur Interne qui veille au respect des procédures internes, de la déontologie et de la réglementation en vigueur imposée par la loi et le régulateur (l’AMMC). Il est à rappeler aussi que depuis peu, les collaborateurs d’une société de bourse (Sales/traders, Middle/Back office et Contrôleur Interne), doivent obligatoirement être habilités par l’autorité de régulation (AMMC) pour l’exercice de leurs fonctions.

Comment se déroule la journée au sein d’une SDB?

La journée est rythmée par les événements qui se succèdent pendant la séance de bourse. Cette dernière débute par une phase de « Pré-ouverture » de 9h00 à 9h30, durant laquelle les ordres sont enregistrés dans le système de cotation sans qu’aucune transaction n’intervienne.

La séance de bourse démarre concrètement à 9h30 sur la base d’un prix d’équilibre calculé pour chaque valeur à partir d’un algorithme qui favorise la maximisation des échanges en titres. Lors de la séance de cotation en « Continu », qui se prolonge jusqu’à 15h20, les ordres de sens inverses sont confrontés dans le système de cotation et s’exécutent au fil de l’eau et de manière instantanée lorsque le prix d’achat est égal au prix de vente.

De 15h20 à 15h30 s’étale la phase de « Pré-clôture », similaire à celle de « Pré-ouverture », qui s’achève entre 15h30 et 15h31 par un cours de clôture issu de la confrontation des ordres présentés sur le système.

Au final, les échanges se poursuivent au cours de « Clôture » de la séance jusqu’à 15h40. Le cours de référence d’une valeur sera le dernier cours traité lors de la séance de cotation.

Lors de cette journée d’immersion au sein de BK Bourse, nous avons constaté que l’accalmie ne peut être que de courte durée car il suffit d’un événement sur le marché (une information macro-économique ou financière, une actualité sur une valeur ou un secteur côtés, une variation inexpliquée des cours,…) pour que la frénésie prenne place et que l’activité s’emballe de nouveau. Les yeux rivés sur ses écrans de cotation, un client à l’autre bout du fil sur une ligne enregistrée, la main sur son clavier, le trader s’apprête à déclencher l’ordre de bourse.

Des analystes pour tâter le pouls du marché

La concentration est à son comble au moment où les ordres défilent et les cours s’ajustent toutes les fractions de seconde… D’un simple clic sur sa station de négociation, Nabil El Gnaoui (l’un des traders de BK Bourse) vient d’envoyer et d’exécuter instantanément un ordre sur le marché. Il en informe aussitôt le client qui recevra une confirmation électronique en fin de séance, sachant que le règlement/livraison simultanés des titres et espèces n’interviendra que trois jours ouvrables après la date d’exécution de la transaction.

Chaque sales / trader anime et gère un portefeuille diversifié de clients, composé aussi bien d’institutionnels que de particuliers. La journée commence généralement par un ‘morning meeting’ avec les analystes de BMCE Capital Research, le Bureau panafricain de Global Research de BMCE Capital. « Ce sont eux qui nous fournissent la matière première (analyse fondamentale des sociétés cotées), à laquelle nous ajoutons notre propre lecture du marché, ce qui nous permet de construire un argumentaire solide et pertinent pour prodiguer les meilleurs conseils à nos clients, qui restent bien évidemment seuls maîtres de leurs décisions », détaille le trader.

Il est presque midi, le volume des échanges sur la séance boursière se situe aux environs de 8 millions de dirhams. « Nous sommes au début de l’année, les institutionnels et particulièrement les OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières) sont peu présents sur le marché du fait de la tenue de leurs comités d’investissement en cette période. Depuis les dernières années, ce sont principalement ces derniers qui concentrent une partie importante du volume transactionnel sur le marché central et donnent ainsi une réelle impulsion au marché en fonction de leurs différentes anticipations », explique M. El Gnaoui.

Covid-19, une opportunité pour la Bourse en ligne

Selon les récentes statistiques de la Bourse de Casablanca, le nombre d’ordres de bourse acheminés au marché au titre de l’année 2020 a affiché une croissance de 58% pour se situer à 520.664 ordres. Les ordres de Bourse en Ligne arrivent en tête représentant près de 70% du total, soit une hausse fulgurante de 143% par rapport à leur niveau de 2019.

Cette évolution spectaculaire a été favorisée d’une part par le confinement imposé par la pandémie et ses restrictions en termes de mobilité des investisseurs Personnes Physiques et d’autre part, par la forte volatilité qu’a enregistrée le marché tout au long de 2020. Laquelle trouve son origine dans la succession d’annonces ayant entraîné des revirements de tendances du marché dans une conjoncture économique et financière de grande incertitude.

Dans ce contexte de demande de plus en plus croissante du service « en ligne », BK Bourse a dévoilé en juin dernier, la nouvelle version de son site de bourse en ligne (www.bmcecapitalbourse.com) opérationnel depuis 2008. Cette solution dispose d’une nouvelle ergonomie et offre une expérience et un parcours client plus simples et plus intuitifs sur différents supports (PC, tablette, mobile…). La nouvelle plateforme transactionnelle de BK Bourse offre non seulement la possibilité d’exécution de tout type d’ordres sur le marché, mais aussi un accès gratuit à l’information financière et aux nombreuses publications du bureau de recherche de BMCE Capital.

Voir aussi:

Change: le dirham recule contre l’euro et le dollar

Hassnaa EL AKKANI

Recrutement au Maroc: Un optimisme prudent

Maria MOUATADID

Sortie du Maroc de la liste grise,un atout attractif

Maria MOUATADID