À LA UNE

Tanger: Valeo inaugure son nouveau site industriel

Tanger – Le Groupe français Valeo, spécialisé dans la fabrication de pièces et équipements automobiles, a inauguré, à Tanger Automotive City, son nouveau site industriel pour un investissement de 130 millions d’euros.

La création de ce site industriel concrétise la mise en place de l’écosystème Valeo, signé sous la présidence effective de SM le Roi Mohammed VI, en décembre 2017.

Regroupant l’ensemble des activités de production de Valeo au Maroc, ce nouveau centre industriel, qui s’étend sur une superficie totale de 137.000 m2 dont actuellement plus de 40.000 m2 d’espace de production, compte deux bâtiments, le premier (déjà opérationnel depuis 2017) est dédié à la production de systèmes d’éclairage et d’essuyage et le second, qui sera opérationnel à partir de mi-mai 2019, accueillera la production de systèmes thermiques (radiateurs, systèmes de ventilation, systèmes de refroidissement moteurs…) et de systèmes d’aide à la conduite (commandes au volant).

Quelque 1.000 emplois directs seront créés avant la fin 2019 grâce à cet investissement du groupe Valeo, qui est implanté au Maroc depuis 2012. Il s’agit notamment d’opérateurs, techniciens, ingénieurs et cadres.

A cette occasion, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy a souligné que le groupe Valeo est en train de signer « une belle success-story », avec l’ouverture de sa première unité industrielle quelques mois après la signature en 2017 de la convention de mise en place de son écosystème, sachant qu’une deuxième unité industrielle du groupe démarrera courant mai et que des négociations sont en cours pour ouvrir une troisième unité.

L’écosystème Valeo a permis l’implantation de cinq autres usines ne relevant pas de ce groupe, en vue de fournir des pièces à Valeo, a-t-il relevé.

L’implantation de ce groupe, qui réalise actuellement au Maroc un chiffre d’affaires de 76 millions d’euros et un taux d’intégration locale de 64 pc, permet d’introduire des spécialités nouvelles et d’enrichir la chaîne de valeur du secteur, a affirmé le ministre, ajoutant que cet écosystème a permis de drainer, dans son sillage, d’importants investissements contribuant à l’ancrage de la filière automobile au Maroc, à l’instar de la fabrication des moules et leur maintenance.

De son côté, le PDG de Valeo Jacques Aschenbroich a indiqué que l’inauguration de ce site industriel constitue « un grand événement » pour le groupe car il s’agit d’un écosystème qui a permis d’attirer plusieurs sous-traitants, ajoutant que la première usine de ce site produit des équipements de pointe, notamment des systèmes d’éclairage, destinés à plusieurs constructeurs automobiles.

Il a aussi salué le soutien continu apporté par les autorités marocaines à ce projet, affirmant que le groupe Valeo entend poursuivre le développement de son investissement pour porter son chiffre d’affaires à 500 millions d’euros à moyen terme (4 à 5 ans).

M. Aschenbroich a aussi mis en exergue la qualité de la main d’oeuvre qualifiée au Maroc, faisant savoir que le site de Tanger est l’un des rares centres industriels relevant du groupe ayant démarré avec une main d’oeuvre à 100 pc locale.

Pour sa part, M. Fouad Brini, président du conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Med, a relevé que la qualité des ressources humaines et la vitesse de réalisation des projets d’investissement industriel font partie des atouts qui renforcent la compétitivité du Maroc, précisant que 15 nouvelles unités industrielles sont en cours de construction à Tanger Automotive City sur une superficie totale de 300.000 m2, devant permettre la création de 4.300 emplois.

Le groupe Valeo a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 19,3 milliards d’euros et emploie plus de 113.000 collaborateurs dans 33 pays, dans 186 sites de production, 21 centres de recherche, 38 centres de développement et 15 plates-formes de distribution.

Voir aussi:

L’AMMC vise l’émission d’un emprunt d’AWB

Hicham Louraoui

Services de Santé: Sentiment par les ménages d’une amélioration

Lhassan Essajide

Énergie: Maroc, alternative de la souveraineté de l’Europe