À LA UNE Communication financière

Taqa Morocco: Baisse du RNC de 13%

MDJS CHALLENGE VIRTUEL 728 X 90
CAMPAGNE ADD
Sbah Nor

Casablanca, Le résultat net consolidé de Taqa Morocco s’est établi à 894 millions de dirhams (MDH) à fin septembre 2020, en baisse de 13% par rapport à la même période une année auparavant.

Le résultat net part du Groupe (RNPG) à cette date s’est chiffré à 709 MDH, contre 789 MDH au titre des neuf premiers mois de 2019, indique Taqa Morocco dans un communiqué sur ses résultats au 30 septembre 2020.

La baisse du RNPG s’explique essentiellement, selon la même source, par l’évolution du résultat d’exploitation, qui s’est élevé à 1,816 milliard de dirhams (-5%), impactée par la réalisation de la révision majeure planifiée de l’Unité 5 et la baisse du résultat financier principalement due à la constatation des charges d’intérêts relatives au financement du droit de jouissance complémentaire, précisant qu’il en découle un taux de marge nette consolidée qui s’est établi à 14,9%, contre 14,8% une année auparavant.

Le taux de marge opérationnelle consolidée s’est ressorti, quant à lui, en progression, passant de 27,8% au 30 septembre 2019 à 30,2% fin septembre 2020.

S’agissant du chiffre d’affaires consolidé, il s’est élevé à 6,019 MMDH, en repli de 13% par rapport à celui réalisé à la même période une année auparavant, ajoute le communiqué, expliquant cette baisse principalement par la réalisation de la révision majeure planifiée de l’Unité 5 de 68 jours au cours du quatrième trimestre 2019, en conformité avec le plan de maintenance, la diminution des frais d’énergie consécutive à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international ainsi que par la bonne performance opérationnelle de l’ensemble des Unités.

Le montant des investissements consolidés s’est chiffré à 1,719 MMDH au 30 septembre 2020, contre 38 MDH une année auparavant. Ils comprennent principalement le droit de jouissance complémentaire relatif à la prorogation du Contrat de fourniture d’Energie Electrique des Unités 1 à 4 pour un montant de 1,5 MMDH, ainsi que des projets de maintenance des Unités, notamment la révision majeure de l’Unité 5 pour un montant de 135 MDH.

Au titre des neuf premiers mois de 2020, l’endettement net consolidé s’est établi à près de 7,95 MMDH, quasi-stable par rapport à fin septembre 2019.

Voir aussi:

La BVC soutient l’égalité des genres

Hicham Louraoui

Change: BAM adopte les Avoirs officiels de réserve

Safaa BENNOUR

SAP Afrique francophone tient son Data Innovation Tour

Sara Ouzian