• Accueil
  • À LA UNE
  • Transition énergétique: levier majeur pour le développement industriel
À LA UNE

Transition énergétique: levier majeur pour le développement industriel

La transition énergétique constitue un levier majeur pour le développement de nouveaux écosystèmes industriels, tels que ceux des industries d’énergies renouvelables, de l’hydrogène vert ou encore de la mobilité électrique, a affirmé, jeudi à Casablanca, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

« Les indicateurs que nous suivons au quotidien et qui vous impactent en tant qu’industriels, ne font que souligner l’urgence d’accélérer la transition énergétique et de réduire notre dépendance aux importations de carburants fossiles », a indiqué M. Mezzour lors de la 7ème édition des rencontres africaines de l’efficacité énergétique, tenue sous le thème « Le froid, facteur essentiel de l’efficacité énergétique ».

Le ministre, qui intervenait en visioconférence, a mis l’accent, dans ce sens, sur les initiatives concrètes menées par son Département en matière de décarbonation, dont notamment le maintien et le renforcement de l’accompagnement à destination des PME industrielles dans le cadre de leurs projets de décarbonation, à travers le programme « Tatwir – Croissance verte », ainsi que les diverses initiatives en faveur de l’efficacité énergétique avec l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE).

Il s’agit également du travail en cours avec la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et différents partenaires pour mettre à la disposition des industriels un nouvel outil de calcul du bilan carbone, certifié et reconnu au niveau national et international, a-t-il dit.

S’attardant sur la spécificité du thème choisi pour cette 7ème édition, M. Mezzour a relevé que le secteur du froid constitue l’un des principaux consommateurs d’énergie et a un impact direct sur l’environnement, d’où la nécessité de trouver le moyen de le réduire, rappelant dans ce sens, que c’est dans cette perspective que le Maroc a ratifié le 22 avril 2022 l’Amendement de Kigali au Protocole de Montréal.

Cette rencontre, organisée à l’initiative de l’AMEE et AOB Group en partenariat avec l’Association Marocaine des Professionnels du Froid (AMPF), a pour objectif de mieux faire valoir les métiers du froid dans l’économie marocaine et africaine à travers notamment la formation et la sensibilisation des parties prenantes ainsi qu’une réglementation favorable qui concilie les aspects environnementaux et sociétaux.

Cette 7ème édition a connu la participation de représentants de plus de vingt pays africains membres de l’union des associations africaines du froid et de la réfrigération (U3ARC).

Voir aussi:

BAM:Une vidéo promotionnelle pour vulgariser le paiement mobile

Maria MOUATADID

Une Marocaine à la tête du groupe belge Solvay

Badr Bouhania

Slim Ben Ammar, élu nouveau président de l’ASMETS

Safaa BENNOUR