• Accueil
  • À LA UNE
  • Visa et SGM lancent le programme international « She’s Next »
À LA UNE Entreprise

Visa et SGM lancent le programme international « She’s Next »

Visa, le leader mondial des paiements numériques, vient d’annoncer le lancement de son initiative internationale She’s Next au Maroc, qui consiste à émanciper économiquement les femmes entrepreneurs et dirigeantes d’entreprises.

Cette initiative a été déployée en partenariat avec Société Générale Maroc, première banque internationale au Maroc, indique Visa dans un communiqué.

« She’s Next empowered by Visa » est un programme international qui consiste à accompagner les petites entreprises dirigées par des femmes, tout en les faisant bénéficier d’options élargies en matière de réseautage, d’accompagnement et de financement.

Depuis 2020, Visa a investi plus de 2,2 millions de dollars au profit de femmes entrepreneures à l’échelle internationale, et notamment aux États-Unis, au Canada, en Inde et en Irlande, et ce dans le sillage de son programme de subventions « She’s Next ».

Les femmes entrepreneures au Maroc ont ainsi la possibilité de participer au programme She’s Next et pouvoir ainsi accéder à des financements, en plus de profiter d’un accompagnement ciblé et d’options de Networking qui les aideront à relever tous les défis qui ont été énoncés dans une récente étude réalisée par Visa sur ces femmes.

Cette étude relève que la moitié des femmes (50 %) interrogées dans le cadre de l’étude ont déclaré que l’obtention d’un financement pour leur entreprise représentait un véritable défi pour elles, alors que 69 % d’entre elles ont dû puiser dans leurs fonds propres pour pouvoir lancer leur entreprise.

Selon la même étude, 40% des femmes ont indiqué que la recherche d’un partenaire commercial fut un obstacle majeur pour elles, tandis que près de quatre femmes sur dix restent toujours sceptiques par rapport à la réussite sur le long terme de leur entreprise.

Près de la moitié des femmes (48 %) interrogées ont admis que les stéréotypes liés au genre ont eu un impact négatif sur leur travail en tant qu’entrepreneuses; 85 % d’entre elles ont affirmé que l’approbation ou la désapprobation de la société a joué un rôle dans leur choix de carrière ou d’entreprise, indique la même source.

Selon Visa, huit femmes sur dix ont déclaré qu’elles acceptaient désormais aussi bien les paiements en espèces que les autres modes de paiements de la part de leurs clients. Près d’un tiers des femmes interrogées ont déclaré qu’elles comptaient investir dans de nouvelles technologies (34 %), un tiers pour accroître la sécurité de l’activité en ligne (33 %), un tiers pour agrandir les équipes (33 %), et un autre tiers pour créer de nouveaux produits et pouvoir ainsi pénétrer de nouveaux marchés (33 %).

La recherche de l’indépendance financière est la principale motivation qui pousse ces femmes à créer leur entreprise, suivie du besoin de trouver le juste équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, ainsi que le besoin de gérer son temps d’une manière autonome et enfin pouvoir disposer de sa propre équipe professionnelle.

Les domaines dans lesquels les femmes entrepreneurs cherchent davantage à développer leurs compétences sont les suivants : réussir à mieux se fixer des objectifs de rentabilité pour leur entreprise, pouvoir élaborer des stratégies plus solides et survivre à l’impact de la COVID-19.

L’initiative « She’s Next » s’articule autour de toute une série de programmes de mentoring qui permet à des femmes entrepreneurs d’accéder à des informations pratiques fournies par des femmes leaders aussi bien au niveau des secteurs publics que privé.

Cette initiative leur donne également accès aux différents outils et ressources dont elles ont besoin pour mieux développer leurs entreprises.

Selon Leila Serhan, Senior Vice President et Group Country Manager pour l’Afrique du Nord, le Levant et le Pakistan de Visa « les femmes qui possèdent et gèrent des entreprises sont confrontées à tout un ensemble de défis, notamment à la difficulté d’accès au capital et aux réseaux de pairs, en plus de pressions sociétales de différents types ».

« C’est pourquoi nous sommes ravis de soutenir les femmes marocaines cheffes d’entreprises via le premier programme de subvention She’s Next au Maroc et de leur offrir un accès à des séances de coaching et de soutien grâce à IfundWomen », a indiqué Mme. Serhan.

« Nous leur proposons en plus une subvention de 10 000 USD pour leur projet. Nous sommes également honorés du partenariat que nous avons conclu avec la Société Générale Maroc, qui nous aidera amplement dans notre mission, qui consiste non seulement à donner aux femmes entrepreneurs les moyens d’agir, mais aussi à leur fournir un environnement favorable au sein duquel elles pourront facilement se développer et prospérer », a-t-elle dit.

De son côté, le président de Société Générale Maroc (SGM), Ahmed El Yacoubi a noté que « croissance et inclusion sont étroitement corrélées, en particulier lorsqu’il s’agit de la contribution des femmes à la création de valeur ».

« C’est pourquoi il était important pour nous de donner jour à cette initiative en partenariat avec Visa, et ce pour la première fois au Maroc de par son dispositif complet, comprenant financement et mentoring, l’initiative She’s Next représente pour la femme entrepreneure marocaine l’opportunité d’exprimer pleinement son potentiel », a expliqué M. El Yacoubi.

Ce nouveau programme de subventions rentre dans le sillage de l’engagement de Visa à permettre numériquement à 50 millions de petites entreprises dans le monde de se remettre plus rapidement des effets socio-économiques de la pandémie de COVID-19.

Un des réseaux de paiements digitaux par excellence, Visa donne également aux entreprises un accès à des outils entrepreneuriaux qui leur permettent d’être parfaitement en phase avec l’ère du numérique via la plateforme Visa Practical Business Skills.

Le programme de subventions Visa She’s Next permet de soutenir les petites entreprises, tout en libérant le potentiel des femmes entrepreneurs.

Ainsi, les femmes entrepreneurs du Maroc, tous secteurs confondus, sont invitées à prendre part au programme Visa She’s Next Grant. La gagnante recevra l’une des cinq subventions de 10.000 $, en plus d’un an d’accompagnement et de mentoring subventionné par IFundWomen.

Les candidatures sont ouvertes dès maintenant et jusqu’au 20 juillet 2022. Pour plus d’informations et de détails concernant ce programme, cliquez ici.

Voir aussi:

Le dirham s’apprécie de 0,19% face à l’euro

Maria MOUATADID

Croissance économique : Les scénarios établis par le HCP

Salma EL BADAOUI

PCSN: Présentation du rapport annuel sur l’Economie de l’Afrique

Salma EL BADAOUI