À LA UNE Entreprise Communication financière

Salafin: Hausse de 2,6% du résultat net en 2019

Casablanca – Le résultat net de Salafin, société marocaine de crédit à la consommation, filiale de BMCE, s’est établi à 130 millions de dirhams (MDH) au titre de l’exercice 2019, en progression de 2,6% par rapport à 2018.

Salafin est parvenue à maintenir sa capacité bénéficiaire en dégageant un résultat net de 130 MDH à fin 2019 contre 127 MDH une année auparavant, indique la société dans un communiqué financier.

Dans un contexte sectoriel fortement concurrentiel, le résultat courant s’est, de son côté, chiffré à 206 MDH, en hausse de 14%, relève la même source.

En effet, Salafin a pu maintenir en 2019 un niveau de rentabilité satisfaisant avec un ROE de 18,7%, compte tenu d’un ratio de solvabilité élevé de 21,1%, gage de solidité financière de la société, selon le communiqué.

A fin décembre 2019, le Produit net bancaire (PNB) 2019 a atteint 422 MDH, en baisse de 6,2% comparativement à l’exercice 2018, fait savoir Salafin, notant que la baisse du PNB est principalement liée à la variation moyenne de près de -6,7% de la marge d’intérêt et des résultats LOA (Location longue durée).

Et de poursuivre que l’encours financier moyen 2019 s’est établi à 3695 MDH, en baisse de 2,9% par rapport à 2018, ajoutant que cette baisse est tirée principalement par le recul de 4,8% des encours des opérations de location avec option d’achat (Arrêt de la LOA Gratuite).

La société fait également remarquer que les dotations aux provisions pour dépréciation des comptes clients à fin 2019 présentent un solde de 82 MDH en diminution de 32,7% par rapport à l’exercice 2018 (119 MDH, dont près de 17 MDH liés à l’harmonisation des règles de provisions de la société absorbée).

Le re-engineering des processus de gestion et de monitoring du recouvrement et du contentieux et l’intensification des actions de ces activités en 2019 ont contribué à l’amélioration du coût du risque qui s’établit ainsi à 2,2% en amélioration de 100 bps par rapport à l’exercice 2018, précise Salafin.

Et de conclure que l’année 2019 a été caractérisée par le démarrage effectif et le lancement, dès le début de l’année, des chantiers structurants relatifs à la réalisation opérationnelle de la fusion-absorption de la société Taslif par Salafin, décidée par l’assemblée générale du 31/12/2018.

Ces chantiers ont considérablement mobilisé les ressources de Salafin et ont concerné l’ensemble des domaines d’activité de la société, en particulier les domaines Systèmes d’information, Ressources Humaines, Organisation, Commercial, Risque et Finance.

Voir aussi:

La BVC achève octobre en grise mine

Hicham Louraoui

Addis-Abeba: Participation distinguée de l’OCP à la Foire internationale de commerce

Naji

Benguérir accueille la 5è édition du SYMPHOS

Lhassan Essajide