À LA UNE Service

IMANOR: vers un système de certification contre les nuisibles

Casablanca- L’institut Marocain de Normalisation (IMANOR) a renforcé l’arsenal normatif national relatif à l’hygiène par la publication d’une nouvelle norme marocaine portant sur les compétences des services de gestion des nuisibles.

Cette norme, qui reprend la norme européenne en la matière, spécifie des exigences sur les compétences fondamentales que doivent remplir les entreprises spécialisées dans la lutte contre les nuisibles, indique IMANOR dans un communiqué.

« En plus de l’impact psychologique qu’ils produisent, les nuisibles sont des vecteurs physiques et mécaniques favorisant l’introduction et la prolifération de pathogènes, maladies et allergènes potentiels dans les populations humaines et animales. Ils pourront également entraîner des dommages et des pertes économiques significatives pour les entreprises commerciales et les propriétaires », relève la même source.

Dans un besoin de répondre à ces préoccupations, les activités de désinfestation et le contrôle de ces nuisibles ont été développées en tant que prestations soumises aux principes de concurrence et aux règles régissant les relations Client/Fournisseur, fait savoir le communiqué, précisant que plusieurs initiatives visant à unifier et à professionnaliser davantage le secteur de traitement des nuisibles ont été prises au niveau international.

En outre, IMANOR indique que l’approche basée sur la norme précitée contient suffisamment de dispositions à même de rassurer les acheteurs de services de gestion des nuisibles sur la compétence et le professionnalisme des fournisseurs de ces services, et de mener les opérations de traitement avec efficacité.

La conformité à cette norme a pour objectif de montrer aux clients que les prestataires de services de gestion des nuisibles offrent des services d’une qualité reconnue professionnelle, accomplis par des opérateurs compétents tout en leur assurant un bon rapport coût/efficacité et un risque minime pour les clients et le public en général avec, bien sûr, des effets négatifs faibles sur l’environnement et le bien-être animal.

Pour rapprocher les prestataires et demandeurs des services de gestion des nuisibles des apports de cette norme et leur permettre d’en tirer profit, l’IMANOR s’apprête à lancer un système national de certification dans ce domaine.

Cette certification représente un enjeu pour de nombreux secteurs économiques, notamment l’hôtellerie, la restauration et l’industrie agro-alimentaire et pourrait servir de critère pour la sélection et la qualification des prestataires de service de gestion des nuisibles, conclut le communiqué.

Voir aussi:

L’AMEE sensibilise à l’importance de l’efficacité énergétique

Youness AKRIM

CCG: 7 MMDH de crédits mobilisés au T1-2019

Lhassan Essajide

Atlanta: Hausse de 9,5% du CA consolidé au S1

Hicham Louraoui