• Accueil
  • À LA UNE
  • 115 millions € pour financer un programme de l’accès à l’eau
À LA UNE Service

115 millions € pour financer un programme de l’accès à l’eau

Rabat – L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a signé, vendredi, deux accords de prêt d’une valeur de plus de 115 millions d’euros avec la Banque africaine de développement (BAD) et un Fonds chinois, portant sur le financement d’un programme de pérennisation et de sécurisation de l’accès à l’eau au Maroc.

Le programme profite à une population globale actuelle de 2,5 millions d’habitants qui atteindra 3,3 millions à l’horizon  2040, indique l’ONEE dans un communiqué, précisant que le premier accord concerne un prêt octroyé par la BAD à hauteur de 79,33 millions d’euros, alors que le second prêt émane du fonds chinois Africa Growing Toghether Fund (AGTF) pour un montant de 43,36 millions de dollars, géré par la BAD.

Les deux accords ont été signés par le directeur général de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi et la représentante résidente de la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc, Leila Mokadem.

Ce programme de pérennisation et de sécurisation de l’accès à l’eau porte sur l’adduction des eaux brutes du barrage « Ghriss » jusqu’à la station de traitement d’Al Hoceima ainsi que sur l’adduction des eaux du barrage Ibn Battouta à la station de traitement Mharhar (Tanger). Il prévoit aussi le renforcement de la production d’eau de la région de Guercif à partir du barrage « Targa ou Madi », le renforcement de la capacité de traitement pour la région de Béni Mellal et de la production d’eau de la région de Zagora à partir du barrage « Agdez ».

La collaboration entre l’ONEE et la BAD dans le secteur de l’eau et de l’assainissement liquide remonte à 1978, avec désormais plusieurs financements totalisant près de 9 milliards de dirhams.

Voir aussi:

BAM lance le nouvel indice monétaire MONIA

Hassnaa EL AKKANI

La FMP pour une nouvelle dynamique à la plasturgie

Hicham Louraoui

Partenariat entre le Centre de formation continue de la CFCIM et « BMCE Bank of Africa Academy »

Badr Bouhania