À LA UNE

La logistique contribue à 5,1% au PIB marocain

Casablanca – Les activités de transport de marchandises et de la logistique contribuent à hauteur de 5,1% au PIB marocain et emploient plus de 425.000 personnes au Royaume, a indiqué, mardi à Casablanca, le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara.

Le secteur de la logistique a pu créer 26.000 emplois nets directs durant la période 2010-2017, soit une part de 9% de l’ensemble des créations d’emplois sur la même période au niveau national, a-t-il relevé à l’ouverture de la 8è édition du Salon international du transport et de la logistique pour l’Afrique et la méditerranée (Logismed), mettant en avant l’importance du secteur de la logistique comme levier de développement économique et social.

Le développement des opérateurs nationaux et l’installation de plusieurs opérateurs internationaux dans les plateformes stratégiques mises en place dans le Royaume, notamment à Tanger et à Casablanca, sont à la base de ces réalisations, a t-il fait remarquer, précisant qu’une quinzaine d’opérateurs logistiques intégrés présents au Maroc comptent parmi le top 20 des meilleurs logisticiens mondiaux.

A cet effet, le Salon Logismed se positionne aujourd’hui en tant qu’événement majeur du secteur de la logistique à l’échelle nationale et régionale, a souligné M. Amara, notant qu’il s’affirme, d’année en année, en tant que rendez-vous incontournable de la communauté logistique marocaine et africaine et comme une réelle plateforme d’échanges, de connections et d’exposition contribuant ainsi à l’évolution et au développement de la logistique nationale et continentale.

Cette nouvelle édition, a-t-il dit, représente l’occasion idoine pour la communauté logistique de bénéficier d’un programme riche et diversifié et d’interagir avec un parterre d’experts et de scientifiques chevronnés lors des trois journées thématiques, et tente de décrypter les nouvelles tendances innovantes capables de donner un nouvel élan au secteur et d’accompagner la nouvelle ère des échanges économiques qui s’annonce.

Concernant la stratégie nationale de compétitivité logistique, M. Amara a indiqué qu’une réelle démarche d’intelligence collaborative a été entreprise tout au long du processus de pilotage et de déploiement de la stratégie, ajoutant que lors de l’élaboration de ladite stratégie, le ministère de l’Équipement a adopté une démarche de concertation avec l’ensemble des acteurs privés et publics qui a été couronnée par la signature d’un ensemble de contrats d’application visant à préciser les engagements des parties impliquées et à coordonner leurs interventions sur le terrain.

« Depuis le lancement de cette stratégie et grâce à la démarche participative adoptée, d’importantes avancées ont, en effet, été constatées en matière de développement d’offres d’installations et de services logistiques aussi bien dans les domaines du transport routier de marchandises et de l’entreposage que dans le freight-forwarding et la logistique internationale », a-t-il fait observer.

Fermement engagé dans la lutte contre les changements climatiques, le Maroc a défini sa stratégie de compétitivité logistique à travers des chantiers visant à limiter les impacts et externalités environnementaux des activités logistiques et à développer les bonnes pratiques d’une logistique verte, a rappelé M.Amara.

A ce titre, le ministère a lancé, à travers l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL), l’initiative « Morroccan Green Logistics » tendant à valoriser la contribution du secteur logistique national aux objectifs de développement durable visé par le Royaume et à mobiliser durablement les acteurs concernés autour de nouvelles actions collaboratives à l’image de l’établissement de la  Charte Marocaine en faveur de la Logistique Verte en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et de concert avec les acteurs de la communauté logistique marocaine, a t-il poursuivi, soulignant qu’une attention particulière a été accordée à la réduction de l’impact environnemental du transport de marchandises à travers le lancement d’un chantier de structuration de la logistique urbaine.

De son côté, Mohamed Yousfi, directeur général de l’AMDL a fait observer que le Salon Logismed représente aujourd’hui une réelle vitrine du secteur de la logistique du pays et une plateforme idoine pour toute la communauté logistique institutionnelle et professionnelle en vue de se rencontrer et d’échanger autour de problématiques et défis du secteur.

Cette manifestation, a-t-il dit, est devenue un événement d’envergure de référence de la logistique au Maroc, revêt une importance particulière et témoigne du développement que connait le secteur de la logistique au Royaume en reflétant les grands efforts fournis et travaux accomplis par l’ensemble de la communauté logistique

Pour sa part, le directeur général de Portnet, Jalal Benhayoun, a indiqué que Logismed, devenu au fil des années l’événement de référence pour l’ensemble des acteurs et professionnels du transport et de la logistique, constitue le trait d’union entre plusieurs disciplines en faveur de la compétitivité des opérateurs économiques et de l’économie nationale, notant qu’il s’agit d’un rendez-vous incontournable qui met en exergue les leviers accélérateurs de la logistique et du commerce.

La 8è édition du Salon Logismed, qui se tient du 09 au 11 avril à Casablanca sous le thème « nouveaux leviers accélérateurs de la logistique et du commerce », connait l’organisation de quatre grands événements nationaux et internationaux: le salon Logismed, la 5ème Conférence annuelle du guichet national des procédures du commerce extérieur (PortNet), le Forum sur les transports et la logistique de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) et la 4éme édition des Moroccan Logistics Awards (MLA 2019) de l’AMDL.

Voir aussi:

La BEI accompagne l’industrie automobile marocaine

Khalid ABOUCHOUKRI

Al Akhdar Bank dépositaire de la première émission de sukuks souverains

Naji

Palmines et FST Errachidia lancent de « Spin-off by PIS »

Khalid ABOUCHOUKRI