À LA UNE Communication financière

Le déficit du compte courant se stabilise au S1

Casablanca – Le déficit du compte des transactions courantes ressort à 29,2 milliards de dirhams (MMDH) lors du premier semestre 2019, stable par rapport au niveau enregistré lors de la même période une année auparavant (29,3 MMDH), selon des données de l’Office des Changes.

Cette situation s’explique par la hausse du déficit des biens de 3,7 MMDH atténuée, toutefois, par l’amélioration de l’excédent des échanges de services de 3 MMDH, explique l’Office des changes dans un communiqué sur les résultats des échanges extérieurs à fin juin 2019.

Par conséquent, le déficit du compte courant est financé par les flux nets au titre des investissements directs et des autres investissements, fait savoir la même source qui relève que le déficit du revenu primaire, s’est allégé de 0,9 MMDH, alors que l’excédent du revenu secondaire est resté stable.

Au premier semestre 2019, la position extérieure globale, qui reflète la situation patrimoniale de l’économie marocaine vis-à-vis du reste du monde, montre une situation nette davantage débitrice de 751,9 MMDH contre -736,1 MMDH à fin mars 2019, souligne l’Office, notant que cette situation résulte de la hausse simultanée de l’encours des engagements financiers (+26,3 MMDH) et des avoirs financiers (+10,6 MMDH).

La hausse des engagements financiers (1.128,3 MMDH contre 1.102 MMDH à fin mars 2019) résulte principalement de l’accroissement de 19,9 MMDH de l’encours de la composante « autres investissements », précise l’Office, ajoutant que la progression de l’encours des avoirs financiers s’explique, quant à elle, par la hausse de 7,2 MMDH de l’encours des avoirs de réserve.

Voir aussi:

Marsa Maroc: hausse de 4% du CA au S1-2019

Hicham Louraoui

Glovo lance une opération solidaire pour soutenir l’ASF

Augmentation des levées brutes du Trésor au S1-2019

Hicham Louraoui