• Accueil
  • Parcours
  • Najoua Bensouda, banquière chevronnée dans un monde masculin
Parcours

Najoua Bensouda, banquière chevronnée dans un monde masculin

Par Hasnaa ELAKKANI.

Casablanca – Si le personnel féminin a remarquablement renforcé sa part dans l’effectif du secteur bancaire marocain, avec 43% en 2017 contre 36 % il y a dix ans (données de Banque Al Maghrib), sa présence s’affaiblit, en revanche, au fur et à mesure que l’on monte les échelons. Najoua Bensouda fait toutefois l’exception.

Avec plus de 20 ans d’expérience passés tous dans le secteur, elle est aujourd’hui CEO délégué à la Société générale Maroc, un poste de haute responsabilité au sein de l’une des plus importantes banques de la place.

Fidèle à sa devise +être une « bonne » maman, une « bonne » conjointe et un « bon » Manager+, Najoua est, désormais, chargée des activités des Systèmes d’information et de l’Organisation, du Digital, de la data, des Opérations et des fonctions Ressources Générales de la banque.

« Notre banque a toujours prôné le mérite et l’engagement. Je pense que cette ascension est le fruit du travail, de l’implication et la détermination dont j’ai fait preuve tout au long de ma carrière professionnelle », a-t-elle expliqué à la MAP.

Mariée et mère de 2 enfants de 17 et 12 ans, Mme Bensouda a su gravir les échelons dans plusieurs domaines d’activités et métiers de la banque, allant du front au back et en passant par les métiers spécialisés : Monétique, Direction d’agences bancaires, Développement du Réseau d’exploitation, Marketing, Projets et Organisation…

Mais nullement rassasiée, elle souhaite toujours apporter sa contribution active à la réussite collective du plan stratégique Avenir 2019-2022 de la banque, qui « nous permettra de nous positionner comme un acteur de référence sur le marché », a-t-elle confié.

Cette passionnée de lecture et des voyages ambitionne également de continuer à maintenir, autant faire que se peut, l’équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle.

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’École Mohammedia (promotion 1998) en génie Industriel (option gestion de Projets), après un passage réussi aux Classes préparatoires au lycée Moulay Youssef à Rabat, Najoua Bensouda a récemment découvert une nouvelle passion pour la peinture.

« J’essaye, dans la mesure du possible, de libérer du temps pour exercer cette activité », a-t-elle dit.

Sur la situation de la femme au Maroc, Mme Bensouda pense qu’elle a considérablement évolué en particulier dans les milieux urbains. « Les femmes sont de plus en plus actives et elles mettent leur énergie et leur talent au service de leur passion et de leur engagement. Elles contribuent ainsi à faire évoluer les mentalités », a-t-elle fait observer.

Elle a de même tenu à saluer toutes ces Femmes qui sont, de plus en plus, nombreuses à bousculer les codes et participent activement à l’éducation des générations futures…

Cependant en milieu rural, la banquière estime que la situation a, certes, évolué mais « nous avons encore du chemin à parcourir », soulignant que l’éducation, la sensibilisation et la prise de conscience collective du rôle de la femme dans la société sont les clés qui garantiront, demain, une meilleure inclusion économique des femmes au Maroc.

« Il ne faut pas oublier, non plus, que la femme, citadine soit-elle ou rurale, est avant tout la mère, la sœur, la fille ou l’épouse d’un Homme », a-t-elle noté.

En ce sens, la sensibilisation et l’éducation concernent tout le monde, filles mais aussi garçons qui seront demain des grands frères, des pères, des époux, des collègues et des managers et qui doivent être préparés à porter un regard différent à l’égard de la femme marocaine, loin des stéréotypes, a souligné Mme Bensouda.

Voir aussi:

Sanae Ouahmane, une business woman exceptionnelle

Badr Bouhania

Fatima Zahra El Abdellaoui: parcours d’une femme d’affaires marocaine en Égypte

Badr Bouhania

Sanae Lahlou, experte des rouages de l’économie africaine

Lhassan Essajide